Femmes en action

Forum pour femmes modernes et actives de toutes origines et cultures
 
AccueilCalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE RAI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 31682
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: LE RAI   Jeu 14 Juin - 8:29

Ô raï, ô désespoir !

Après avoir défrayé la chronique musicale, voilà que le raï se fourvoie du côté des faits divers. Khaled en avait inauguré le chemin. C’est Mami, maintenant, qui se retrouve aux devants de la scène judiciaire, sous les sunlights de la curiosité publique, avide de peoples, terme paradoxal par lequel on désigne tous ceux qui ne sont pas ou plus le peuple ! Bien sûr, quand les deux plus grands noms d’une musique se trouvent cités, à tort ou à raison, dans de scabreuses histoires, il est aisé de tirer des conclusions sur cette musique elle-même. C’est exactement ce qu’il convient de ne pas faire. Ces jours-ci, pourtant, dans la foulée des révélations et des indiscrétions sur l’affaire Mami, que de commentaires ! Radicalistes : « Ces artistes, tous des pervers ! » Puristes : « Pas étonnant pour une musique née dans les cabarets. » Très vite, le pas est franchi pour fustiger un genre musical qui n’en demande pas tant. On oublie, ainsi, pour des tribulations somme toutes individuelles et qui relèvent de la justice, que le raï, comme tout courant musical, est le fruit de circonstances sociales et historiques précises et d’un humus culturel donné. Ce n’est pas par hasard qu’il a été porté par les jeunes défavorisés qui y ont investi l’esprit « m’refez » (de refus) qui a conduit aux émeutes d’Oran (1984), puis de plusieurs autres villes, avant de culminer en octobre 1988 à Alger. On pourrait retracer ce parcours de la révolte dans le territoire national et constater que le raï s’est propagé à leur diapason. Pas un hasard non plus que l’essor de cette musique corresponde, point par point, avec le crescendo de la crise économique des années 1980, les dérives de gouvernance et la montée en puissance du désarroi collectif. Un processus déjà observé avec la nouvelle chanson kabyle qui avait accompagné les événements de Tizi Ouzou en 1980. Comme toutes les musiques populaires, blues, fado ou autres, porteuses de désespoir et de malvie, le raï est d’abord le produit d’une société. S’en prendre à lui pour ne pas voir les maux de celle-ci, équivaut encore à rendre le thermomètre responsable de la canicule. Le raï est devenu un pan de la musique algérienne dans toute sa diversité et il continue à vivre en Algérie (voir interview p. 22), même si après son internationalisation, il a perdu de sa substance initiale. Le blues, forgé dans la douleur des esclaves noirs, est passé de mode. Mais il demeure un genre incontournable pratiqué et aimé par des millions d’individus. Ni les hit-parades ni le marketing n’y changeront quelque chose. Il reste que Mami devrait recruter un conseiller en communication !

Ameziane Ferhani

El watan

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE RAI   Jeu 14 Juin - 8:38

C'est vrai que le raï a mauvaise réputation. Sans doute à cause des paroles des chansons, très tournées vers le monde de la nuit, de l'alcool, du sexe, de la débauche ..... Les chanteurs ou chanteuses de raï se doivent, à mon humble avis, d'avoir connu ce genre de vie. Ils doivent savoir ce qu'être ivre veut dire, ils doivent avoir fréquenté les "bordels" et leurs prostituées.

Comment être un bon chanteur ou une bonne chanteuse de raï sans celà. En général, ils ou elles ont la voix cassée, éraillée, typique des fêtard(e)s. J'ai souvent entendu beaucoup de critiques sur cette musique et sur ses interprètes. Mon mari n'aime pas du tout et j'ai pu remarquer à de nombreuses reprises que c'était un genre qui était assez méprisé en Tunisie .... Je mets toujours un point d'honneur à défendre cette musique que j'aime particulièrement et qui, à mon sens, à le mérite d'être un véritable reflet de la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Inès
SuperFemme en action
avatar

Nombre de messages : 2910
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: LE RAI   Jeu 14 Juin - 9:02

moi j'aime bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE RAI   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE RAI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Femmes en action :: Culture et littérature :: Arts-
Sauter vers: