Femmes en action

Forum pour femmes modernes et actives de toutes origines et cultures
 
AccueilCalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ZOHRA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nedjma
Admin


Nombre de messages : 28082
Age : 62
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: ZOHRA   Lun 14 Mai - 11:02

El watan


Réédition d’un des premiers romans algériens d’expression française


Hadj Miliani fait redécouvrir Zohra


Le livre est formidablement « resitué » dans son époque l’entre-Deux Guerres mondiales et ses tiraillements multiples par Hadj Miliani, enseignant à l’université de Mostaganem.
Il est surtout un repère précieux pour ceux et celles qui tentent de revisiter en sens inverse le parcours de la littérature autochtone dans ses premiers balbutiements et ses promesses imparfaitement exprimées. Le professeur de littérature comparée insiste sur le contexte de la parution de l’œuvre romanesque et s’attarde longuement sur la personnalité de l’auteur, un autochtone lettré en langue française qui aspire à l’intégration dans la culture de l’autre sans renier ses racines philosophiques et culturelles. Le roman relate un itinéraire de vie à deux, contrarié, un échec conjugal sur fond de profondes césures sociales, psychologiques et morales. Zohra et Méliani sont mari et femme dans le déroulement du récit mais aussi et surtout deux témoins archétypes d’une époque charnière qui ne prédit rien de stable si ce n’est la stabilité de l’inquiétude. En arrière-fond, les personnages principaux sont porteurs de sentiments mais aussi acteurs de projets de société dans un territoire largement traversé par de lourdes et ambivalentes aspirations. Accompagnant son argumentaire critique de références précises, le chercheur rappelle, dès le départ, que toute production esthétique est d’abord l’expression de son vécu. Il intervient dans une longue et fouillée analyse pour dater l’œuvre et expliquer sociologiquement et littérairement le contenu de cette œuvre dans ses promesses et ses ambiguïtés. Vigilant sur tout ce qui touche aux dates et aux symboles liés à une fiction porteuse de « vraisemblable social », le présentateur du roman ne veut surtout pas faire de lecture avec les instruments d’analyses et les référents historiques d’aujourd’hui. Il précise que son choix de présenter cet ouvrage est surtout motivé par le besoin insistant de relire nos productions littéraires et redécouvrir « une génération de lettrés et d’intellectuels dans leur lente, pathétique et inégale évolution ». Pour mieux situer le profil de l’auteur du roman, Hadj Miliani explique : « C’est véritablement dans la gueule du loup que Hadj Hamou va tenter inlassablement de figurer à la fois comme un professionnel de lettres et le porte-parole de sa communauté. Même si son aventure littéraire semble se résumer à son unique roman daté de 1925, il est assez intéressant de noter que malgré le handicap d’être le seul musulman membre d’une association d’écrivains, elle-même périphérique à la vie littéraire de la Métropole française. Hadj Hamou va s’efforcer de maintenir un équilibre nécessairement instable entre sa place dans une institution coloniale et son appartenance à une tradition culturelle et religieuse ignorée ou méprisée. »
Bouziane Benachour

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Nedjma
Admin


Nombre de messages : 28082
Age : 62
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: ZOHRA   Lun 14 Mai - 11:07

Il y a encore une dizaine d'années, les critiques littéraires et spécialistes de la littérature maghébine de langue française appeleait ce genre de roman "la littérature exotique"... ça voulait dire que les écrivains algériens voulaient montrer à quel point ils voulaient s'adapter et faire "la lèche" aux colonisateurs.
On voit comme le langage et le discours changent quand on fait un petit effort de compréhension.

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
 
ZOHRA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zohra, nous partageons tes soucis et tes joies : Bon anniversaire
» Le noms de ces 2 chefs Fells.
» Les folies à la zohra
» Décès de HADJA ZOHRA femme de feu KADDA RIFI.
» Saïda : Une enfant contaminée par le sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Femmes en action :: Culture et littérature :: Littérature-
Sauter vers: