Femmes en action

Forum pour femmes modernes et actives de toutes origines et cultures
 
AccueilCalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 POUSSE AVEC EUX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Mar 18 Déc - 13:14

COMPAGNONNAGE MORTEL !

Par Hakim Laâlam

Dans un communiqué authentifié, le GSPC dit avoir pris acte du passage…

…à 10 chiffres de la numérotation des portables

Je lisais, hier, en une d’ El Moudjahid ce titre : «L’UE et le Portugal disposés à coopérer avec l’Algérie contre le terrorisme.» Quelques heures seulement après le double attentat d’Alger, j’ai lu dans un autre quotidien cet autre titre : «Les Etats-Unis prêts à apporter toute leur aide dans la lutte contre le terrorisme.» Bien. Très bien. Maintenant, il reste à savoir si l’Algérie est ellemême disposée à… lutter contre le terrorisme ! 8 jours après le carnage, état des lieux. On continue de quémander des fetwas dans lesquelles un Qaradhaoui défonce des portes ouvertes en nous «révélant» que l’islam réprouve ce genre d’actes violents. On fabrique des clips télé dans lesquels on entend distinctement des quidams s’interroger : «Pourquoi cibler des innocents ?» Entendre par là que les tangos devraient juste réajuster leurs tirs et mieux pointer leurs kamikazes. On défend bec et ongles sales la réconciliation nationale, comme si c’était elle qui était ciblée par les attentats. On agite sous notre nez la main de l’étranger, comme autant de bras d’honneur faits à l’intelligence citoyenne. Et l’islamiste qui nous a ressorti cet appendice de l’étranger, Aboudjerra Soltani fait toujours partie de l’Alliance présidentielle, siège avec ses hommes à l’Assemblée et ne rate aucune occasion pour s’enorgueillir des attentats d’Al Qaïda en Irak, la maison mère de notre Qaïda Maghreb. Pourquoi d’ailleurs s’offusquer du comportement du leader du MSP lorsque, dans le bâtiment de la chefferie du gouvernement, un des derniers bastions des institutions républicaines, siège un Belkhadem. On ne peut pas lutter contre l’islamisme armé en s’entourant d’un aussi vert aréopage. On peut espérer marquer des points contre la violence islamiste — et seulement cela dans un premier temps — lorsqu’on a le courage, le désir, la volonté de débarquer le versant idéologique et politique du GSPC. Surtout pas en s’en faisant les complices et en tolérant dans les 18 mètres vitaux la version soft de cette mouvance de la mort. L’Union européenne veut nous aider. Le Portugal veut nous aider. Les Etats- Unis veulent nous aider. Le Liechtenstein voudrait nous aider, s’il en avait les moyens. Mais veulent-ils être aidés eux ? Ceux qui nous dirigent ? Droit vers la république islamiste ? Je fume du thé et je reste éveillé à ce cauchemar qui continue.
H. L.

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Simply
Collaboratrice
avatar

Nombre de messages : 5887
Age : 45
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Mar 18 Déc - 13:21

Et bien il n'a fini de fumer du thé celui là !!!
c'est une catastrophe ce pays !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simplylife.canalblog.com/
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Mar 18 Déc - 15:12

Tu l'as dit, Simply!!!!!!

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Simply
Collaboratrice
avatar

Nombre de messages : 5887
Age : 45
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Mar 18 Déc - 15:27

mais dis moi Nedjma il y autre chose à fumer que du thé en algérie !
j'ai vu des jeunes à la télé l'autre jour, ils fume un truc bizare pour tuer le temps !
il faudrait que j'arrive à retrouver ce que c'est !!! en tout cas ils étaient très mal barré les pauvres !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simplylife.canalblog.com/
Elisa
Grande Femme en Action
avatar

Nombre de messages : 1366
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Mar 18 Déc - 15:29

Effectivement ça ne s'arrange pas et à entendre pas mal de gens "ça ne s'arrangera jamais" ! pas temps que des gouvernements pareils seront à la tête du pays ! J'enrage de voir ça ! Ca me fait vomir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Sam 22 Déc - 23:29

Simply a écrit:
mais dis moi Nedjma il y autre chose à fumer que du thé en algérie !
j'ai vu des jeunes à la télé l'autre jour, ils fume un truc bizare pour tuer le temps !
il faudrait que j'arrive à retrouver ce que c'est !!! en tout cas ils étaient très mal barré les pauvres !

Ca doit être un mélange de saloperies, à défaut de vraies cigarettes...

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Sam 22 Déc - 23:30

GESTION PAR LA BANDE !

Par Hakim Laâlam

Le ministre de la Solidarité l’a annoncé : les habitants de Hydra, dont les appartements ont été détruits par l’attentat du 11 décembre, seront relogés à Aïn-Benian.

Nouveau coup dur !

Le wali d’Alger a poussé un cri du cœur l’autre jour : «Il y a 40 000 bidonvilles dans la capitale !» Une fois les «oh !», les «ahhhh !», les «ya bouguelb !», les «tutimagines !» lancés et les bouches en cul de poule fermées, que faut-il faire devant ces 40 000 bidonvilles ? La réponse logique voudrait que l’on ouvre les guillemets et que l’on écrive ce qui suit : «Etant un pays riche, vraiment riche, absolument riche, l’Algérie du pétrole à gogo doit reloger ces familles algériennes et toutes les familles qui vivent en 2007 dans des bidonvilles», parenthèse logique fermée. Ouverture de la grande parenthèse de mes peurs, à moi, rien qu’à moi, celles qui m’appartiennent et dont je revendique la propriété : «J’ai peur que l’on trace une bande bleue tout autour de ces 40 000 bidonvilles. J’ai aussi peur que l’on élève une énorme et longue palissade faite de tôles que l’on repeindra de couleurs vives, afin, comme cela avait été fait pour la décharge publique de Oued S’mar lors du dernier Sommet arabe d’Alger, de cacher cette misère aux yeux des étrangers. J’ai aussi peur de lire dans un gentil journal que des itinéraires d’évitement vont être installés afin, comme leur nom l’indique, d’éviter de laisser des curieux passer trop près de ces 40 000 bidonvilles. J’ai aussi peur de lire dans un gentil journal encore plus gentil qu’à la place des 40 000 bidonvilles 40 000 habitations résidentielles seront réalisées avant fin 2008, en même temps que le million de logements déjà promis, la photo finish déterminant lequel des deux programmes sera arrivé en tête. J’ai aussi peur que l’on synchronise l’annonce de l’éradication des 40 000 bidonvilles d’Alger et de tous les bidonvilles d’Algérie avec l’annonce officielle d’un 3e mandat pour Abdekka. En fait, j’ai peur que l’on fasse comme d’hab’ chez nous. S’attaquer à des problèmes sérieux, dramatiques avec des pots de peinture, de la tôle ondulée et des tonnes de mauvaise foi. Mais bien évidemment, ce ne sont là que mes peurs. Elles sont rien qu’à moi. Elles m’appartiennent. Excusez-moi de vous les avoir fait partager le temps d’une longue parenthèse. Fermée. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.
P. S. : Ce 20 décembre était jour de fête. Pas pour la famille Salhi. Le 20 décembre ne peut plus être jour de fête depuis quelques années déjà. Je m’associe aux Salhi pour évoquer le souvenir de leur fils Ikmel, jeune officier parachutiste tué en service commandé par l’Algérie. Assassiné par les nouveaux protégés de l’Algérie oublieuse et complice des assassins de tous les Ikmel de cette terre. Repose en paix, petit frère.
Le fumeur de thé

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Elisa
Grande Femme en Action
avatar

Nombre de messages : 1366
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Ven 4 Jan - 13:27

QUELQUES RECETTES !

Par Hakim Laâlam

Kenya. Après les émeutes qui ont suivi une élection présidentielle marquée par une fraude massive, l’Algérie propose son aide. Nairobi décline.

La situation est déjà assez explosive comme ça !

Maintenant que le cerveau de l’attentat du 11 avril 2007 contre le Palais du gouvernement a été arrêté, mis au frais, que va-t-on en faire ? Nous n’avons que l’embarras du choix ! Il suffit juste de consulter les bonnes personnes. Madame Samira, auteur du succulent «La cuisine algérienne en 100 recettes» propose de découper le cerveau en fines lamelles, de l’arroser de quelques gouttelettes de vinaigre de citron, de l’assaisonner avec une très légère pincée de sel fin, afin de ne pas tuer le goût, et de présenter sobrement sur une assiette, avec une petite feuille de menthe pour agrémenter visuellement l’ensemble. Kaddour, 4 étoiles au guide Machin et auteur du best-seller «La cuisine algérienne, d’Alger à Tam et d’El Kala à Maghnia», propose lui une recette plus relevée, moins light. Le cerveau en purée. Pour ce plat, il faut d’abord passer le cerveau au hachoir. La pâte ainsi obtenue doit être ensuite mixée pendant dix bonnes minutes, avant de la rouler en petites boules fines farcies avec du piment rouge, du gingembre, de la coriandre et une giclée d’aromates concentrés. Les boules seront ensuite recouvertes d’un coulis de velouté de champignon agrémenté d’une demi-gousse d’ail blanc. Evitez l’ail industriel, en poudre, il se marie difficilement avec les champignons. Madame Hassina, mère au foyer et cordon-bleu autodidacte reconnu dans son quartier, mais n’ayant pas encore publié, nous a fait parvenir une autre manière d’accommoder le cerveau. Le bourek au cerveau. Pour cette recette, il faut d’abord choisir des feuilles de bourek faites maison et à la texture fine et diaphane. Le cerveau doit être préalablement cuit à la vapeur, afin de l’alléger de toutes ses graisses inutiles. Ensuite, il faut l’écraser avec le dos d’une cuillère et le débarrasser de tous les résidus filamenteux qui dénaturent le goût d’ensemble. Une fois le cerveau convenablement aplati, l’enduire de margarine à 0% de cholestérol, rajouter un peu de sel marin, une bonne pincée de poivre blanc (moins agressif que le noir pour l’estomac), un brin de romarin, laisser mariner un petit quart d’heure dans une sauce aigre-douce, sortir délicatement, passer au filtre, laisser reposer deux à trois minutes, puis cuire à la volée, sur un feu mi-doux mi-fort, en prenant soin de retourner fréquemment le cerveau afin qu’il ne brûle pas trop vite. Et pour finir, envelopper le tout dans les feuilles de bourek. A l’aide d’un pinceau de cuisine, vous pouvez ajouter une mince couche d’huile végétale afin de raffermir les contours du bourek lors de la cuisson finale. Voilà quelques recettes pour préparer le cerveau. Il en existe quantités d’autres. Il y a mille et une manières de mitonner un cerveau lorsqu’on en a un sous la main. Il suffit juste de laisser libre cours à son imagination. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Ven 4 Jan - 20:51

:018: Serait-il devenu anthropophage, Hakim Laâlam? Mais il y a de quoi, hein!

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Elisa
Grande Femme en Action
avatar

Nombre de messages : 1366
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Sam 5 Jan - 11:06

en tout cas je l'ai trouvé pas mal celui là !!! :018:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Mer 16 Jan - 13:25

ET MOI QUI CROYAIS QUE TOUT ALLAIT BIEN !

Par Hakim Laâlam

Jean-Pierre Lledo : «Mon film dérange !» Je confirme.
Ton film…

…dérange.


M’enfin ! D’où c’est qu’ils viennent tous ces grévistes ? D’où c’est qu’ils sortent ces grognards ? A quel moment ont-ils été lâchés dans les rues ? Comment en sommes-nous arrivés là ? En quelques jours à peine ? A Tamanrasset et à In Salah, la télévision publique, forcément objective puisqu’elle est publique comme son nom l’indique, nous avait montré une Algérie, belle, fière et surtout pas rebelle. Les tam-tam chauffaient à tout bout de rue. Les mains enduites de henné portaient haut le portrait du raïs. Des gorges profondes fusaient des youyous aussi stridents qu’hystériques. Malgré le problème de l’eau non encore réglé dans ces régions (comme dans d’autres, d’ailleurs), il était aisé de s’adonner aux joies des bains de foule. Toutes et tous étaient sortis fêter par avance le rab, la rallonge présidentielle. Les micros tendus ne recueillaient que témoignages de bien-être, de bonheur et de fierté d’être aussi bien gouvernés. De 7 à 77 ans, l’euphorie envahissait les ksour et les oasis, se répandant dans les nouvelles cités-dortoirs, symboles des efforts de l’Etat à transformer le désert en bidonville du nord. Nous en étions donc là, à cette sérénade digne du générique de la série La petite maison dans la prairie lorsque les gueux sont apparus ! Ya sahbi ! Des hordes belliqueuses, jusque-là tapies dans les bas-fonds du complot ourdi. Fonctionnaires, travailleurs de la santé, lycéens, étudiants, chômeurs, tous ont baissé rideau, paralysant le pays. 85% de taux de suivi, ici. 95%, là. 100% ailleurs. Bonté divine ! Mais qui a dérobé le bonheur filmé en Eastmancolor à Tam ? Qui a fait disparaître mes beaux hommes bleus souriant de toutes leurs belles dents ? Qui a remisé au placard mes gentils notables liseurs de motions de soutien pour un 3e mandat ? Qui m’a volé le pays tranquille, joyeux et fidèlement rangé en rangs d’oignons derrière le frère timonier pour le remplacer sournoisement par un brasier rougeoyant, un bûcher dont les flammes rageuses lèchent déjà la muraille du palais ? Qui a volontairement et pernicieusement interverti les films dans les boîtes, juste avant la projection ? Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Elisa
Grande Femme en Action
avatar

Nombre de messages : 1366
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Mer 16 Jan - 15:21

:018: il est très doué ce journaliste quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Ven 8 Fév - 17:58

Ils sont vraiment malades, au gouvernement algérien
_____________________________________________________________

SUS AUX CURÉS ! À MORT LES PASTEURS !

Par Hakim Laâlam

Algérie ! Soupçonné de tentative d’évangélisation à grande échelle, un magistrat faussaire s’est retranché dans le siège du ministère des Moudjahidine. Il détiendrait en otage un des deux kamikazes du double attentat du 11 décembre 2007.

Malgré tout, bladi nebghik !

Regardez bien partout. Vérifiez sous votre lit. Secouez énergiquement vos draps. Tapez fort dans vos oreillers. Tirez les rideaux de vos fenêtres. Passez la main sous la nappe de cuisine. Agitez les tapis de bain. Soulevez les meubles, votre fauteuil et la belle-mère vautrée dedans depuis vos noces. Ne laissez rien au hasard. Car ILS peuvent être partout. Ne prenez pas la menace à la légère. Depuis la peste qui a emporté le quart de la population mondiale au sortir du Moyen-Age, depuis la grippe espagnole qui n’a pas décimé que des Espagnols, ce fléau-là est le plus dangereux. Mortel ! Le christianisme est parmi nous. Les croisés nous ont envahis. Et ces enfoirés n’ont même pas un auriculaire tordu qui nous permettrait de les identifier. Rien ! Ils sont comme vous et moi. Sauf qu’eux ont entrepris de tous nous évangéliser avant la date limite annoncée pour le retour du Christ. En attendant qu’un numéro vert soit mis à votre disposition pour dénoncer toute présence chrétienne suspecte, scrutez ! Votre voisin a la manie de croiser l’index et le majeur pour touiller son café ? C’est un signe d’appartenance religieuse. Il est chrétien ! Dénoncez-le vite. Votre enseignant vous annonce que le cursus universitaire que vous entamez n’est pas une mince affaire et que vous devrez endurer un «véritable chemin de croix» avant de réussir ? C’est un signe ! Il est chrétien. Dénoncez-le vite. Le ministre des Finances annonce que «l’Algérie s’achemine vers un dinar convertible» ? C’est un signe ! Il est chrétien. Dénoncez-le. Lors d’une scène de ménage, votre épouse lance en colère : «Vivre avec toi, c’est la croix et la bannière» ? C’est un signe ! Elle est chrétienne. Dénoncez-là vite. Vous demandez une augmentation de salaire et votre patron vous signifie qu’il «vaut mieux mettre une croix dessus » ? C’est un signe ! Il est chrétien. Dénoncez-le vite. Et ne baissez surtout pas la garde. Munissez-vous de clous bien gros et bien rouillés, d’un marteau, de couronnes d’épines et crucifiez tout ce qui ne bouge pas dans le bons sens. Sus aux adeptes du charpentier barbu ! Haro sur les fans de la bergerie ! Mort aux curés et aux pasteurs ! En Algérie, le christianisme ne passera pas ! Le terrorisme, la corruption, le népotisme, l’incompétence, la dictature, la hogra, les injustices, le chômage, la pauvreté, les maladies, OUI ! Le christianisme, NON ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Mar 26 Fév - 17:32

Elle est pas bonne, celle-là?


CHEZ NOUS, C'EST NORMAL !

Par Hakim Laâlam

Après le succès de l’opération à Alger, des citoyens de Mascara exigent à leur tour…

…une station de dessalement de l’eau de mer

Je ne vois vraiment pas pourquoi les Français s’offusquent du fait que leur président, Nicolas Sarkozy, ait traité un citoyen de «sale con» et lui ai ordonné de «se casser». Où est le problème ? Nicolas Sarkozy est président, non ? Et donc il a le droit de dire «sale con» à qui il veut. Prenez chez nous, en Algérie. Abdekka assume totalement sa charge de chef de l’Etat et use des prérogatives qui lui ont été conférées par ceux qui l’ont ramené. Rappelez-vous, à Oran, il ne s’est pas contenté de traiter un universitaire de tous les noms d’oiseaux. Il l’a aussi pris par le col de la chemise et l’a malmené. Où est le problème ? Abdekka est président, non ? Donc, il peut traiter de «sale con» qui il veut. Et il peut aussi le tirer par le col ou par là où il veut. C’est cela un chef de l’Etat qui ne veut pas passer pour un trois quarts de président. Rappelez-vous encore : à cette mère éplorée qui lui expliquait que son fils avait été déclaré disparu, Abdekka, dans un geste d’une élégance folle, lui avait montré rageusement ses poches retournées et lui avait lancé : «Où veux-tu que je le cherche ton fils. Tu vois, il n’est pas là !» Où est le problème ? Qu’est-ce qui interdit à un président en possession de tous nos moyens d’exhiber ses poches vides sous le nez éberlué d’une citoyenne ? Rien ni personne ! Très sincèrement, je soupçonne les Français de faire beaucoup de chichis pour pas grand-chose. Comparativement, je trouve même que le petit Nicolas n’use pas totalement de ses prérogatives. On dirait qu’il se retient, qu’il hésite, qu’il n’ose pas aller jusqu’au bout de son pouvoir de président. Mais en même temps, c’est normal, il est jeune, il débute dans le métier. Il n’a pas l’expérience du nôtre de président, que Dieu lui prête longue vie. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Mer 27 Fév - 14:14

HONTE À VOUS !

Par Hakim Laâlam

Algérie. Insolite. Un écolier, sorti le matin pour aller à l’école, est rentré le soir chez lui après les cours.
Sans encombre.

J’y crois pas !

Enfant, j’ai été élevé par des parents analphabètes dans le respect quasi-religieux de métiers prestigieux. En tête de ces métiers, celui de médecin. Je soupçonne même mes parents, qu’ils reposent en paix, d’avoir émis secrètement le vœu de me voir embrasser un jour cette carrière. Je ne suis pas devenu médecin. Mais j’ai gardé en héritage ce respect de la blouse blanche. Aujourd’hui encore, à mes yeux, il n’y a pas plus beau métier que celui de guérir, d’apaiser les douleurs humaines. Et c’est justement de douleur dont il est question ces dernières heures.
La douleur de voir des médecins et des professeurs en médecine traînés devant les tribunaux comme de vulgaires malfrats au motif qu’ils exercent leur droit à la grève. Je connais quelques-uns des émérites docteurs que l’on a convoqués à la barre des accusés. Ils ont grandi dans la médecine algérienne, avec la médecine algérienne. Ils l’ont grandie, chacune et chacun dans sa spécialité. Comment a-t-on osé, en 2008, traîner dans une salle d’audience froide et hideuse ces tempes grisonnantes, ces sommités sollicitées partout ailleurs dans le monde ? Qui a pu commettre cette ignominie ? Peut-être les mêmes qui, la main sur le cœur, s’écrient partout, dans des colloques surfaits : «Vous vous imaginez ? Plus de 300 médecins ont fui l’Algérie en 2007 ! » Ben ouais, M’sieur ! Ils fuient le pays nos toubibs.
Parce que chez eux, dans ce qui est supposé être leur pays, ils touchent des clopinettes, ils sont méprisés, ils sont insultés. Et M’sieur, lorsqu’ils décident de ne pas fuir, comme ce vénérable professeur que je connais et qui a choisi, malgré toutes les sollicitations, de bosser ici, dans un bureau en ruine d’un hosto non moins en ruine, ils deviennent des justiciables, des suspects en puissance, des cibles à abattre parce que coupables de revendiquer leur dignité. Le régime de bananes métastasées qui nous gouverne pourra déclarer illégales toutes les grèves qu’il voudra. Il n’arrivera jamais pour autant à effacer cette vérité tenace, indélébile : un pouvoir qui fait condamner ses toubibs, ses enseignants, ses fonctionnaires et ses scolaires est un pouvoir en phase terminale. Honte à ce pouvoir-là ! Et surtout pas paix à son âme ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Mer 5 Mar - 8:13

LES COUSINS SE REBIFFENT !

Par Hakim Laâlam

16e salon mondial du bricolage.

L’Algérie présente en force !


Ils sont marrants les cousins qui nous gouvernent ! Ils ne sont pas contents, mais alors vraiment pas contents des contacts de l’ambassadeur américain avec des partis politiques algériens et des associations. Ils s’insurgent avec une belle écume blanche au coin de la bouche «contre cette ingérence intolérable dans les affaires internes de l’Algérie». La belle blague que nous font nos cousins ! De tout temps, ils étaient superfiers et hyperreconnaissants de recevoir les satisfecit de ces mêmes chancelleries américaines, britanniques, françaises et autres après un scrutin. De tout temps, nos glorieux cousins affichaient sur les unes de leurs journaux des déclarations du style «Bush salue l’avancée de la démocratie en Algérie», «Blair se félicite de la bonne gouvernance des autorités algériennes» ou encore «Chirac estime que les dernières présidentielles algériennes sont un modèle de transparence». Toooooooooout ça, maâlich ! L’encens, la guimauve, le miel, les douceurs, le «susucre» et autres gâteries, ça passe. Mais dès que M’sieur l’ambassadeur se met en tête de sonder autre chose que le régime rentier, les cousins se rebiffent et crient au bourourou. Les fleurs, oui ! Les épines, non ! Les cousins sont pour une diplomatie laudatrice. Ils tolèrent les bonus. Jamais les malus. Ils ronronnent lorsqu’on leur ronronne qu’ils sont les meilleurs. Ils sortent des semblants de griffes lorsqu’on ose chercher des poux sur leur tête. Faut grandir les cousins ! Et en grandissant, peut-être comprendriez- vous qu’un ambassadeur, c’est fait aussi pour sonder, pour débattre et pour analyser. Pas pour changer de la devise et réfléchir à la marque de bagnole à «descendre » au bled. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

[right]

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Sam 22 Mar - 23:32

ASSOCIATION CONTRE NATURE !

Par Hakim Laâlam

Rappel. Le crétinisme n’est pas une religion. C’est une doctrine. Et chez nous, elle a beaucoup d’adeptes.

Amen !

Petit exercice de style aujourd’hui, à l’occasion de la tenue à Alger de la réunion des organisations arabes des droits de l’homme. Nous allons tenter d’établir des comparaisons, des similitudes, des convergences les plus crédibles qui soient entre les «institutions arabes des droits de l’homme» et des choses de la vie quotidienne, qui nous sont familières. Avec quoi ou qui pourrions-nous comparer les organisations arabes des droits de l’homme ? Evoquer les droits de l’homme dans les pays arabes, c’est comme demander à une mangouste de dédaigner la chair tendre d’un serpent atteint de myopie. Evoquer les droits de l’homme en pays arabe, c’est comme demander à un œnologue de ne pas goûter à un Château Laffitte 1936 dans une cave non surveillée. Evoquer les droits de l’homme en pays arabe, c’est comme offrir à un Sétifien une Audi A8 V16, et dont le moteur aurait été bridé à 95 km heure maxi. Evoquer les droits de l’homme en pays arabe, c’est comme demander aux deux galeries de l’USMA et du MCA de passer des vacances ensemble en Tunisie et d’en revenir avec de la poterie de Nabeul dans leurs bagages. Evoquer les droits de l’homme en pays arabe, c’est comme d’attendre de Farouk Ksentini qu’il prononce la phrase «je dénonce la présidence» sans qu’il ne tourne de l’œil dans la seconde. Evoquer les droits de l’homme en pays arabe, c’est comme de croire que les infirmières bulgares vont redemander à partir en coopération en Libye. Evoquer les droits de l’homme en pays arabe, c’est comme d’aller aux urgences de l’hôpital Mustapha, la nuit, en hiver et de vous plaindre à l’appariteur de permanence que les radiateurs ne fonctionnent pas. Evoquer les droits de l’homme en pays arabe, c’est comme de sympathiser avec un pafiste tunisien. Evoquer les droits de l’homme en pays arabe, c’est comme d’applaudir à une campagne anti-drogue officiellement lancée par le Palais marocain. Evoquer les droits de l’homme en pays arabe, c’est comme de voir un émir du Golfe rouler en Marruti et acheter une Swatch d’entrée de gamme à crédit. Evoquer les droits de l’homme en pays arabe, c’est comme de diffuser un clip de Nancy Adjram sur la chaîne de télévision IQraâ, en prime time. Voilà ! J’espère que ces quelques éléments de comparaison vous auront aidés à mieux comprendre et à mieux saisir tout le sens des droits de l’homme en pays arabe. Je fume du thé et je reste éveillé au cauchemar arabe qui continue.
H. L

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Mar 1 Avr - 12:38

L'ÉVÉNEMENT DE CES 44 DERNIÈRES ANNÉES !

Par Hakim Laâlam

Contrairement à ce qui s’est écrit ici même, la mairie de Trifouillis-les-Oies nous informe que le prochain match amical de l’équipe d’Algérie de football ne peut se jouer dans le stade du village. Pour une raison toute simple : les gradins de 236 places ont déjà été loués de longue date pour une fête de baptême. Mais soucieuse de garder de bonnes relations avec l’Algérie, la mairie propose à la FAF son 2e terrain d’une capacité de 145 places.

Je suis sûr que les nôtres vont accepter !

Arrêtez tout ! J’ai dit arrêtez tout ! Et ne me dites surtout pas que ce que vous êtes en train de faire est important. Rien n’est plus important que l’événement qui vient de se produire chez nous. Il éclipse tous les autres événements. A côté de lui, le 3e mandat de Abdekka passe pour un fait divers pour ménagère de plus de 50 ans. A côté de lui, le congrès de l’UGTA fait figure de réunion ordinaire de l’Union fédérale des pêcheurs à la ligne de la wilaya de Boumerdès. A côté de lui, les tribulations de Ghoulamallah avec la sainte croix feraient rire aux éclats des évangélistes du Sud Dakota, région connue pour son sens de l’humour très spécial. Depuis l’indépendance, je n’ai pas souvenance d’un fait aussi important, aussi révolutionnaire, aussi abracadabrantesque. Le plus hallucinant, le plus incroyable dans cette affaire, c’est que mon événement est passé quasi-inaperçu. C’est à peine si deux ou trois journaux l’ont évoqué, et encore, du bout de la page. J’ai dû m’user les yeux hier pour en trouver trace dans quelques entrefilets rachitiques, entre deux bars fermés pour défaut de licence et un flic qui a tiré sur son épouse et son amant. L’amant de l’épouse, bien sûr. Il était là ! Mon événement historique. Timide. Discret. S’excusant presque de déranger par sa seule présence. Pourtant, c’est à nous, ingrats citoyens de nous excuser, de nous confondre en excuses devant un aussi grand événement auquel nous ne rendons pas l’hommage national qui lui revient de droit et d’éthique. Cette faute, je veux ici, humblement, la réparer. L’expier. Alors, je vous livre mon événement tel que je l’ai lu : «Tlemcen. Les travaux de l’autoroute en avance de 8 mois.» Oui ! Oui ! Je sais ! Et je comprends votre réaction. Vous vous frottez les yeux. Vous vous dites que je suis en train de vous mener en bateau un 1er avril. Eh bien non ! Je puis vous assurer que l’information est vraie. Vérifiée et officielle. En visite dans la région de Tlemcen, le ministre des Travaux publics a eu à constater sur place ce fait unique dans les annales algériennes : des travaux en avance sur les délais. En avance de 8 mois. Je pense que maintenant, vous comprenez mieux mon insistance, en début de chronique, à vous demander de tout arrêter, de tout stopper net devant cet événement. Car, y a-t-il plus important en Algérie, plus révolutionnaire que des travaux en avance sur les délais de réalisation ? Je vous le demande, tout en fumant du thé pour rester éveillé à ce cauchemar qui continue.
H. L.

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Mer 2 Avr - 11:11

LANGUE NATIONALE, OFFICIELLE ET TRÈS EFFICACE !

Par Hakim Laâlam

«Selon Al Khabar, Al-Qaïda projette d’éliminer Belkhadem.»

C’est scandaleux ! C’est horrible. J’en frissonne encore d’effroi !

Qu’est-ce que j’apprends ? Qu’une langue des signes va bientôt faire son apparition en Algérie ? Qu’elle sera introduite dans le circuit scolaire ? Pourtant, j’ai toujours cru que la langue des signes existait depuis des lustres chez nous. Je suis même persuadé que tous les Algériens, et pas seulement les sourds et malentendants, ont grandi avec le langage des signes. La langue des signes n’est pas une nouveauté. C’est une réalité ! Lorsque l’homme juché sur une estrade et haranguant les gens postés en contrebas ainsi que ceux assis en face de leur poste télé tape trois fois sur le pupitre, ça veut dire, dans la langue des signes, qu’il est très en colère, pas content du tout. Lorsque des députés rassemblés dans un hémicycle lèvent tous le bras au même moment et dans la même direction, vers le ciel, ça veut dire, en langage algérien des signes, qu’ils sont d’accord et contents de le montrer. Lorsqu’un juge porte deux doigts à son oreille, l’index et le pouce, ça veut dire, en langue des signes, qu’il reçoit une communication de la plus haute importance dans son oreillette greffée. Lorsque le même magistrat fait un signe du menton en direction d’un justiciable, ça veut dire, en langage algérien des signes, que le justiciable en question ne dormira pas dans son lit ce soir. Lorsqu’un ministre ne quitte plus ses lunettes noires, qu’il fasse jour ou nuit, qu’il fasse soleil ou pluie, ça veut dire, en langue des signes, qu’il ne veut pas que l’on voie la lueur d’inquiétude dans ses yeux à l’approche du remaniement ministériel. Si le même ministre ôte enfin ses lunettes, arbore ses belles dents blanches emballées dans un superbe sourire et tape ses deux mains l’une contre l’autre très fort dès qu’on lui met sous le nez la photo du gars méchant qui frappe trois fois sur le pupitre en haranguant les gens assis en contrebas (reportez-vous au début de la chronique), ça veut dire, en langage algérien des signes, que notre ministre a sauvé sa tête. Si des associations et des forums de plus en plus nombreux organisent des séminaires en omettant systématiquement de les faire parrainer par le gars méchant adepte du tri-tambourinage de pupitres, ça veut dire, en langue des signes, que c’est le gars méchant qui n’en a plus pour longtemps à martyriser le pupitre. Et ça veut dire aussi que le ministre a tout intérêt à rechausser ses lunettes noires, car le langage algérien des signes est polysémique. Et si, enfin, je vous quitte en fumant du thé pour rester éveillé, ça veut dire, en langage algérien des signes, que le cauchemar continue.
H. L .

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Mer 16 Avr - 15:23

LA FORMULE MAGIQUE !

Par Hakim Laâlam

Les syndicats autonomes veulent rencontrer le chef du gouvernement …

Ouyahia est prêt à les recevoir

Questionné par les frères journalistes arabes du Qatar sur la situation sécuritaire en Algérie, Abdekka a répondu : «Le terrorisme prendra fin tôt ou tard.» J’avoue que depuis cette réponse, je suis soulagé. Avant, je m’inquiétais de savoir quand les attentats terroristes s’arrêteraient. Maintenant, grâce au chef de l’Etat, je le sais enfin. Je suis fixé. Le terrorisme prendra fin tôt ou tard. Avant, je fantasmais sur une vie plus ou moins normale, sans la peur qui vous colle au dos, sans le risque de se voir désintégré par le souffle d’une ceinture piégée. Aujourd’hui, grâce à cette information capitale délivrée par Boutef’, mon fantasme est devenu réalité puisque tôt ou tard, je mènerai une vie plus ou moins normale. Et le «tôt ou tard» présidentiel offre cet avantage énorme qu’il peut s’appliquer à tout. Vraiment tout ! Les ministres de l’Economie et de l’Investissement, à qui l’on poserait la question de savoir quand aura lieu la sortie de crise, savent désormais qu’ils peuvent nous répondre par cette merveilleuse formule : l’Algérie ira mieux économiquement tôt ou tard. Le ministre qui s’occupe de la pauvreté et à qui l’on poserait la question qui noue l’estomac des Algériens, à savoir quand ce peuple arrêtera de fouiller les poubelles pour manger, pourra rétorquer «tôt ou tard !» Le ministre de l’Emploi, à qui l’on demanderait quand s’arrêtera le cauchemar des diplômés au chômage, aura le loisir de répondre, lui aussi, «tôt ou tard !» Tous, sans exception, même celui des Sports, à qui l’on demandera quand l’équipe de football cessera de jouer sur des terrains vagues de la banlieue parisienne, pourront nous répondre en chœur : «Tôt ou tard !» Tenez ! Même moi je vous répondrai «tôt ou tard !» si vous me posez la question de savoir quand arrêterons-nous de fumer du thé pour rester éveillés à ce cauchemar qui continue ?
H. L.

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Sam 19 Avr - 23:23

TOUCHE PAS À MON KIKI !

Par Hakim Laâlam

Jusqu’où peut aller Belkhadem pour garder son poste de chef du gouvernement ?

Jusqu’à prendre une carte du RND !

Un jeune qui se coupe le kiki à Bordj-Bou-Arréridj. Des manifestants qui s’automutilent au rasoir devant le siège d’une wilaya en Kabylie. Des barques pourries pour aller nourrir le poisson ou engraisser les propriétaires terriens espagnols, italiens ou français en main-d’œuvre facile et à vil prix. Des enseignants et des médecins grévistes qui se font charger à coups de matraque par les troupes antiémeutes. Des demandeurs de logement qui s’aspergent d’essence et s’immolent sur la place publique. Une ville de l’Oranie, Gdyel, réduite en cendres par ses habitants, en quelques petites heures. Deux communautés religieuses qui s’affrontent jusqu’à la mort dans la région de Ghardaïa. Des champs clandestins de pavot qui poussent à l’ombre des dunes d’Adrar. Une industrie du kidnapping d’enfants. Une industrie du kidnapping de leurs parents. Une industrie du kidnapping des industriels. Une industrie du kidnapping des entrepreneurs. Des kidnappeurs de touristes étrangers qui passent et repassent la frontière au gré de leurs bivouacs et de leur business de la rançon. Ce pays, notre pays est en train de foutre le camp ! Une dérive qui n’a rien de lent. Une dérive accélérée vers le crash. Et pendant ce temps-là, vous recevez des SMS sur vos portables vous invitant à mesurer toute l’importance de l’opération de recensement général entamée il y a quelques heures. Et pendant ce temps-là, les autorités fêtent Youm El Ilm. Et pendant ce temps-là, les responsables de la téléphonie mobile confirment que l’option de la 3G a été retenue. Et pendant ce temps-là, le P-dg de Sonatrach annonce de nouvelles découvertes de gisements de pétrole et de gaz. Et pendant ce temps-là, Chakib Khelil, ministre du pétrole à 115 dollars, inaugure tout sourire dehors un nouveau siège de Sonatrach à Oran. Et pendant ce temps-là, nos dirigeants éclairés s’enorgueillissent de la signature imminente d’un accord avec la Suisse dans le domaine du nucléaire civil. A Bordj, un jeune de 24 ans, issu d’une famille de chômeurs, se coupe le zizi pour dire qu’il ne se sent plus homme à rester comme ça sans job. En Kabylie, des jeunes, pas plus âgés que celui de Bordj, se balafrent le corps à coups de lame Gilette et pissent le sang sur les perrons marbrés des wilayas autistes. Je ne sais pas pour vous, mais moi, je n’ai même pas le courage de rajouter un mot, une phrase à ce tableau d’une Algérie dont le premier responsable aspire au prix Nobel de la paix. La seule chute possible, vous la connaissez : je fume du thé et je reste éveillé à ce cauchemar qui continue.
H. L.

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Mer 16 Juil - 17:27

SON SORT ? JE M’EN F… !

Par Hakim Laâlam

Sondage. Interrogés sur ce qu’ils préfèrent chez Sarkozy, une majorité d’Algériens répond…

… sa femme

Pourquoi, ce qui arrive au chef de l’Etat soudanais ne m’émeut pas ? Pourquoi la menace de tribunal international qui plane au-dessus de la tête d’Omar El Béchir ne m’arrache pas le moindre tressaillement scandalisé ? D’ici et de là-bas, j’entends bien des personnes sensées et raisonnables (tout mon contraire) jurer qu’il s’agit là d’un acte de hogra à l’encontre d’un président arabe et musulman. J’entends aussi d’autres voix tout autant raisonnables, sinon plus, noter que des dirigeants occidentaux de nations dites civilisées se sont rendus coupables d’actes encore plus délictueux qu’El Béchir, mais n’ont pas et ne seront jamais inquiétés par les juridictions internationales. J’entends cela, et pourtant rien ! Le sort du président soudanais m’inquiète tout autant que celui des fourmis qui viennent d’envahir mes pots de fleurs et sur les nids desquelles je viens de déverser des tonnes de poudre bleue. Je me soupçonne même d’être plus inquiet à propos des fourmis. A quoi est due cette indifférence ? Peut-être à cette image qui ne s’effacera jamais de mon ciboulot, celle du tandem terrible Béchir-Tourabi. Cette image encore de ces milliers d’Algériennes et d’Algériens morts aussi parce que des Omar El Béchir ont activement participé dans les années 90 à l’entreprise de liquidation d’une Algérie non intégriste. Alors, oui ! Je le confirme : rien en moi ne s’offusque d’un Béchir, engoncé dans un costard fripé, encadré par des agents du tribunal international, et emmené vers sa cellule, en attendant de comparaître devant les juges. Il y a le Darfour, oui ! Mille fois oui ! Mais il y a aussi pour ma mémoire d’Algérien le mal atroce que ce dictateur a fait aux miens, à mon pays. Et je n’ai, hélas, pas aujourd’hui la grandeur d’âme de m’émouvoir du sort d’un homme qui nous a fait autant de mal. Sur chaque tombe de martyr algérien de l’intégrisme politique et armé, il y a les empreintes de gens comme El Béchir. Pleurer son sort à lui, maintenant, ça serait comme pisser sur ces tombes-là. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Dim 20 Juil - 19:38

RAS-LE-BOL DE LA DICTATURE DES PLAGISTES !

Par Hakim Laâlam

Bilan de la visite d’Angela Merkel à Alger : on lui a…

…bousillé son avion

Non ! Franchement, il faudra bien le reconnaître une bonne fois pour toutes : nous sommes de vrais artistes. Des créateurs hors pair. Même dans l’émeute, même dans la barricade, nous innovons toutes voiles dehors. Prenez l’accès aux plages dans la région d’Annaba. Il a été bloqué plusieurs heures durant par des «plagistes». Les mecs (y avait que des mecs) ont brandi à la face des gendarmes et des policiers des… parasols, des chaises longues et des tables de plage. Par ce geste «hautement symbolique », ils tenaient à exprimer leur très vive colère estivale quant à l’intrusion un peu trop légaliste de l’administration dans leur business d’été. Tu vois d’ici la scène, mon frère. Le manifestant qui agite frénétiquement son beau parasol bariolé à la face du gendarme ahuri, lequel gendarme triture nerveusement la gâchette de son lance-grenade lacrymogène. Et continue d’imaginer mon frère. Le plagiste acculé par sommations successives à déposer le parasol et qui, soudain, en dirige le piquet vers sa poitrine, menaçant de se la transpercer. Un martyr des plages ! J’hallucine grave ! Et dans le tas des manifestants, souvent même en dehors des hommes en colère, en marge de la meute hurlante, tu trouveras toujours un adulte en apparence équilibré, bien dans sa peau, pas nécessairement marqué par la haine, qui tentera de t’expliquer le plus doctement possible «qu’il vaut mieux des jeunes occupant l’espace de la plage à racketter les estivants plutôt que ces mêmes jeunes sans ressources et contraints de monter au maquis». Ben mince alors ! Voilà maintenant le chantage au maquis. Sois tu me laisses planter mes parasols là où je veux, aux prix que je veux, soit je m’engage dans les rangs d’Al- Qaïda Maghreb et je fous des bombes dans tes plages. Eh ben va ! Engage-toi dans les rangs d’Al-Qaïda ! 400 tangos plus une poignée de plagistes à éradiquer, c’est pas la mer à boire ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Lun 21 Juil - 9:21

HALTE AU GASPILLAGE!

Par Hakim Laâlam

En 2007, les Marocains ont fumé près de 2 milliards de cigarettes bourrées au hachich. Y a plus qu’à espérer un…

…p’tit vent d’ouest

Ouyahia, chef du gouvernement sans accoutrement soudanais, en tenue de travail légalement admise pour ce poste-là (costume cravate), a décidé d’entrer en guerre ouverte contre le gaspillage de l’argent public et les dépenses injustifiées. Eh bien, je veux faire œuvre citoyenne aujourd’hui en lui désignant, à visage découvert, sans ch’kara, une cible toute indiquée, un truc qui ressemble de près comme de loin à un gaspillage éhonté et à une dépense de prestige. Car la lutte contre le gaspillage doit être l’œuvre de chacun de nous. Nous sommes tous interpellés par ce vaste et exaltant chantier. Alors retroussons les manches ! Monsieur le chef du gouvernement, les miennes sont retroussées et je m’en vais donc vous livrer sur un plateau d’argent (acheté avec mon pécule) cette cible hideuse, symbole du gaspillage à large échelle : il s’agit d’un édifice. Un édifice en devenir. Il devrait être construit dans la proche banlieue d’Alger. La très proche banlieue. Le coût de cette construction s’élève à 100 milliards de dinars. Eh oui, M’sieur le chef du gouvernement ! 100 milliards pour un bâtiment. Je vous sais très à cheval sur les études d’utilité publique avant tout lancement d’un projet. Et si je vous disais qu’il n’y en a pas eu vraiment ? Ben voilà, je viens de vous le dire. On n’a jamais réellement consulté les citoyens sur l’utilité d’un ouvrage de cette envergure à cet endroit-là. Plus grave, M’sieur le chef du gouvernement ! Ce projet-là est sorti de la tête d’un seul homme. Un homme comme vous et moi. Avec deux jambes. Deux bras. Une tête. Un cœu… heu... des yeux et une bouche. Et de cette tête-là, de cette bouche-là est sorti l’ordre de faire construire cet édifice pharaonique. C’est-il pas scandaleux, M’sieur le chef du gouvernement ? D’autant plus scandaleux que ce bâtiment là ne devrait pas être utilisé à plus de 15% de ses capacités et ne devrait pas être ouvert au grand public, sauf à de rares occasions. C’est-il pas encore plus scandaleux ? 100 milliards pour un immeuble pratiquement toujours fermé. Et cela juste pour faire plaisir à une personne ! Vous voyez bien, Monsieur le chef du gouvernement ! Je n’exagérais pas lorsque je vous promettais de vous livrer une cible rêvée dans votre lutte acharnée contre le gaspillage. J’ai fait mon boulot de citoyen. A vous de faire le vôtre, celui d’ennemi déclaré et juré des dépenses publiques injustifiées. Et maintenant que j’ai accompli mon devoir, je peux revenir à mon occupation favorite, laquelle ne coûte pas un centime à la collectivité : fumer du thé pour rester éveillé à ce cauchemar qui continue.

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 30828
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   Lun 28 Juil - 15:29

CONCURRENCE DÉLOYALE !

Par Hakim Laâlam

En 9 ans, c’est la première fois que Boutef’ reconnaît s’être totalement trompé. Et en 9 ans, c’est la première fois aussi que…

… je suis totalement d’accord avec lui !

Ah ! Ben là, c’est pas du jeu ! Je proteste énergiquement. C’est de la concurrence déloyale. Abdekka veut nous ôter le pain de la bouche. Comment allons-nous gagner notre vie, nous, chroniqueurs s’il se met à casser lui-même du sucre sur son propre dos ? Hein ? Je vous la pose, la question ! C’est-il pas honteux qu’il vienne, comme ça, en public avouer qu’il a totalement échoué dans la gestion du pays ? C’est pas à lui de le faire, c’est à nous ! De quel droit lance-t-il à la face de maires ahuris «j’ai échoué !» ? Ce genre de constats, c’est à nous de les faire. Pour quel sadique motif vient-il affirmer que «tout est à refaire » ? C’est à nous d’arriver à ce genre de conclusions lapidaires. Sinon, où allons-nous ? Vers la faillite totale. Vers la mise sous le paillasson des clés des rubriques «chroniques sarcastiques». Fermeture générale ! Je savais l’homme friand d’occuper tous les postes. Il l’avait d’ailleurs lui-même revendiqué dès 1999, assurant qu’il était président de la République, directeur de l’APS, de l’ENTV et de la radio. Mais, là, en plus, je découvre effaré qu’il brigue sans vergogne le «mançab» de chroniqueur. Et quel chroniqueur acharné contre lui-même ! Quel mordant contre ses propres mollets qu’il a croqués à belles dents ! Quel humour décalé sur ses propres choix économiques ! Moi, très honnêtement, je m’inquiète devant cette concurrence aussi inattendue qu’inégale. Eh oui ! Il part avec un avantage certain sur nous autres. Lui, sait par avance là où il va se planter, là où il va rater son coup, foirer son entreprise. Dès lors, c’est plus facile pour lui d’anticiper sur ses échecs et de les stigmatiser publiquement, tirant ainsi toute la couverture à lui. En football, on aurait conclu au match arrangé par avance. Là, en la matière, c’est du délit d’initié. Un président qui 9 ans durant de gouvernance échoue à tour de bras, et qui, en plus d’échouer, empêche ceux qui sont payés pour décrire ses échecs de le faire, d’accomplir leur travail. C’est un coup à vous faire aller devant les prud’hommes, ça. Surtout si, lors de la prochaine étape, Abdekka décide de conclure ses discours par un tonitruant «je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue».

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: POUSSE AVEC EUX   

Revenir en haut Aller en bas
 
POUSSE AVEC EUX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vos challenges perso
» POUSSE AVEC EUX
» Quelle baignoire ? Rigide ? Gonflable ? Avec arches ? .....
» Il râle, grogne, gesticule et pousse toute la nuit...
» Moto pousse pousse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Femmes en action :: La vie de tous les jours :: Actualité et actualités-
Sauter vers: