Femmes en action

Forum pour femmes modernes et actives de toutes origines et cultures
 
AccueilCalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 vous avez dit surmédiatisation de la délinquance?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vieux schnock

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: vous avez dit surmédiatisation de la délinquance?   Sam 21 Avr - 15:02

La mort d'un Pakistanais ravive les tensions à Clichy-sous-Bois
LE MONDE | 20.04.07 | 14h51 • Mis à jour le 20.04.07 | 14h51


Le quartier de la Forestière, à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), apparaît une nouvelle fois dans la rubrique des faits divers après le décès, lundi 16 avril, d'un homme de 44 ans, battu au cours d'une rixe qui l'a plongé dans le coma, le 31 mars. Ce ressortissant pakistanais avait été victime d'une agression commise par un groupe de jeunes dans cette cité sensible. Le service départemental de la police judiciaire (SDPJ) a été saisi de l'information judiciaire, ouverte jeudi 19 avril pour "homicide volontaire".



La victime, Arshad Mohammad, père de deux enfants de huit et onze ans, se rendait, le 31 mars vers 18 heures, au domicile de son frère dans la cité de la Forestière pour célébrer une fête religieuse. Des jeunes gens l'ont abordé en lui demandant une cigarette puis lui ont volé son téléphone portable. Le père de famille aurait résisté et appelé à l'aide deux amis, également Pakistanais, se trouvant à proximité. Le portable aurait été restitué dans un premier temps, avant que la confrontation ne dégénère.

Les trois Pakistanais ont été en infériorité physique et numérique. Face à eux se trouvaient sept jeunes, faisant usage pour certains de planches en bois. Projetée à terre, la victime aurait notamment reçu un coup à la tête, qui aurait provoqué par la suite une hémorragie cérébrale, indique-t-on de source policière. Ses amis se sont alors enfuis mais ont été rattrapés et frappés. L'un d'eux a été blessé à coups de poing et de pied, ce qui a valu dix jours d'interruption temporaire de travail.

"C'est un vol qui a mal tourné. Il ne faut pas y voir quelque chose d'ethnique ou de religieux, indique un habitant du quartier. Ce monsieur a appelé ses amis et cela s'est mal terminé, sans que personne n'ait cherché ça." Les policiers estiment également que le vol constitue la raison essentielle de l'affrontement, plutôt qu'un ressentiment raciste.

"Les auteurs sont connus dans le quartier pour leurs méfaits. Ceux qui ont fait ça sont des jeunes oisifs, sans école, sans formation, sans perspective. Ils s'en prennent aux habitants, à tous ceux qui leur paraissent vulnérables", explique Abderrazak Bouazizi, animateur d'une association de soutien aux immigrés à Clichy, qui a assisté les proches de la victime. Selon lui, des descriptions précises ainsi que les noms de certains agresseurs ont été transmis par des témoins aux enquêteurs. "Ces jeunes adultes terrorisent le quartier en s'en prenant aux gens les plus faibles, explique le maire (PS), Claude Dilain. Depuis plusieurs mois, par exemple, ils rackettent un monsieur handicapé ou des femmes qui partent au travail le matin. Il y a eu des dépôts de plainte mais rien n'a été fait contre eux. Tout le monde sait qui ils sont et où ils sont."

L'absence d'interpellation a suscité, dans la commune, des interrogations sur la retenue de la police, soupçonnée de ne pas vouloir intervenir en période électorale dans un des quartiers les plus touchés par les émeutes de 2005. "Il faut que justice soit faite. Sinon, on peut craindre des vengeances", s'inquiète M. Dilain.

Du côté policier, on se refuse à commenter le degré d'avancement des investigations pour ne pas compromettre l'enquête. Pour l'heure, l'identité exacte des participants - et plus particulièrement, celle du ou des auteurs des coups à la tête - restent à préciser. Les enquêteurs réfutent tout lien entre l'absence d'interpellation et les échéances électorales.
Luc Bronner et Piotr Smolar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vieux schnock

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: vous avez dit surmédiatisation de la délinquance?   Sam 21 Avr - 15:04

ouveau drame à Clichy
JEAN CHICHIZOLA et CHRISTOPHE CORNEVIN.
Publié le 20 avril 2007




Le mortel passage à tabac d'un Pakistanais et les agressions de journalistes font monter la tension à la veille des élections dans le berceau des émeutes de 2005.

UNE ATMOSPHÈRE délétère s'empare à nouveau de Clichy-sous-Bois. Berceau des émeutes ayant embrasé la France au lendemain de l'électrocution, fin octobre 2005, de deux jeunes dans un transformateur EDF, ­cette cité de Seine-Saint-Denis renoue avec ses vieux démons.

Alors que les projecteurs se braquent sur la ville à la veille de la présidentielle, une « chasse » aux journalistes a été lancée aux pieds des HLM. L'afflux des caméras a réveillé de fâcheux souvenirs. Dans l'après-midi de mercredi, plusieurs correspondants étrangers ont été agressés sur le ­marché qui jouxte Clichy et Montfermeil. Une équipe de l'agence de presse audiovisuelle BG Television a été la cible d'un vol à l'arraché, les malfaiteurs emportant sa caméra sans violence physique. Le correspondant de la chaîne par satellite arabe al-Arabiya et son cameraman se sont fait voler leur matériel avant d'être tabassés. Enfin, un collaborateur de Voice of America a été frappé et brièvement hospitalisé.

« Des rats partout »

La tension, perceptible, est montée d'un cran avec la mort, lundi, d'un Pakistanais de 44 ans, tombé dans le coma le 31 mars après un passage à tabac devant un immeuble de la cité de La Forestière. Arshad Mohammad, habitant La Courneuve, rendait visite à son frère Nawaz lorsqu'il a été accosté par une bande de jeunes d'origine africaine exigeant son paquet de cigarettes et son téléphone mobile. Plaqué au sol, il a été roué à coups de lattes de bois par une demi-douzaine d'individus. Ces derniers, qui aussi grièvement blessé au visage un ami de la victime, ont cogné sous l'oeil impassible de la bande. La victime, travaillant comme peintre en bâtiment pour faire vivre sa famille restée au Pakistan, avait deux enfants.

Contactée par la famille d'Arshad, la suppléante du candidat PS aux législatives, Nathalie Couyate, qui habite à La Forestière dans le même immeuble que la famille Mohammad, évoque une résidence « avec des rats partout et des ascenseurs qui ne fonctionnent pas ». « Les Pakistanais qui habitent ici demandent que leur communauté soit protégée, explique-t-elle, Ils souhaitent créer une association pour être mieux représentés. Un projet qui devrait être discuté au cours d'une prochaine réunion le 23 avril. Ils ont rencontré mercre- di le maire de Clichy-sous-Bois, Claude Dilain. »

Le candidat PS aux législatives, Pascal Popelin, déplore « l'absence de la police à La Forestière ». En effet, Clichy ne dispose pas de commissariat : le frère de la victime a dû se rendre dans la commune voisine du Raincy pour déposer plainte. Il affirme pouvoir identifier les agresseurs, semble-t-il connus pour semer la terreur.

« Sur le fil du rasoir »

« Il y a déjà eu des agressions violentes, précise Nathalie Couyate, mais nous n'avons jamais vu de telles scènes avec des hommes frappés à terre et baignant dans leur sang. ». Une marche du souvenir est prévue le 28 avril. « Nous sommes sur le fil du rasoir et la population est à cran, concède un officier de Seine-Saint-Denis. Depuis des semaines, Clichy et Montfermeil concentrent le plus d'incidents avec les forces de l'ordre, caillassées et encerclées par des groupes hostiles lors de chaque intervention. »

Aucun appel collectif à l'émeute n'a été intercepté comme en 2005, mais la police craint que Clichy soit « une des villes les plus réactives aux résultats du premier tour ». Le spectre d'un violent retour de flamme refait surface.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vieux schnock

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: vous avez dit surmédiatisation de la délinquance?   Sam 21 Avr - 15:06

et en dehors de ces deux articles, personne n'en parle!

cette histoire n'existe pas.

il n'y a pas de policier, donc c'est normal!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MP
Invité



MessageSujet: Re: vous avez dit surmédiatisation de la délinquance?   Sam 21 Avr - 17:24

Bien entendu, ces délicieux garçons ne sont pas de la racaille, mais simplement des "jeunes désoeuvrés et sans perspectives" ...

Puisque ce qui leur manque, c'est une perspective et une activité, je propose 20 ans de travaux forcés ... Ils vont adorer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: vous avez dit surmédiatisation de la délinquance?   

Revenir en haut Aller en bas
 
vous avez dit surmédiatisation de la délinquance?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vous avez quoi comme deuxieme poussette?
» auriez vous des photos de la chambre que vous avez choisi ?
» Lorsque vous avez des invités
» Les villes où vous avez habité
» Vous avez dit "MEDIEVAL" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Femmes en action :: La vie de tous les jours :: Actualité et actualités-
Sauter vers: