Femmes en action

Forum pour femmes modernes et actives de toutes origines et cultures
 
AccueilCalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 beur blanc rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Simply
Collaboratrice
avatar

Nombre de messages : 5887
Age : 45
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: beur blanc rouge   Dim 8 Avr - 22:41

Je viens de le voir alors il est très moyen !!


Le match France-Algérie vient de chambouler le train-train de Brahim et Mouloud. Cette bouffée du bled va diviser les deux amis : Brahim revendique son identité algérienne, Mouloud fustige son refus de la France, pays qui les a vus grandir. Mais 4 à 0, c’est trop ! Brahim fait irruption sur le terrain. Au sortir de ses tribulations avec la justice, l’heure est grave. Comment payer les 100 000 € d’amende ?
Une série de clichés...

Beur, Blanc, Rouge fait écho à la célèbre France « Black, Blanc, Beur », expression apparue en 1998 après la finale de la Coupe du Monde de Football. Lors de cet événement, la France et le Monde avaient pu découvrir une équipe nationale multiculturelle, preuve vivante et flagrante de l’intégration « réussie » des populations immigrées. Huit ans et quelques séries d’émeutes plus tard, force est de constater que cette France « tricolore » est loin d’être une réalité.

Notre critique : *

Six mois après les événements qui ont secoué les grandes agglomérations hexagonales, le film de Mahmoud Zemmouri affiche donc un postulat de départ des plus ambitieux : soulever, sur un ton léger, la question de « l’identité française » des populations issues de l’immigration. Avec ce sujet brûlant et passionnant – Comment trouver sa place quand vos concitoyens français vous traitent de « Beur » et vos compatriotes algériens de « d’étranger français » ? – on attendait de Beur, Blanc, Rouge une critique acérée.
Mais, alors que le réalisateur se réclame de la dénonciation des disparités sociales liées aux clivages communautaires, le film n’est qu’une enfilade de clichés sur les différentes populations, « terroir français» comme immigrés. On assiste à une succession de scènes et de dialogues complètement stéréotypés et servis par des personnages caricaturaux à l’extrême : du flic raciste à la mère algérienne prête à tout pour profiter de l’Etat. La palme revenant à Yasmine Belmadi, tout simplement antipathique.

Beur, Blanc, Rouge s’annonçait critique, c’est finalement ridicule et agaçant. D’autant qu’on se passerait volontiers de phrases du style « Si vous tombez malade je m’en fous, ‘y a la Carte Vitale ! ». Sans commentaire…

Eléonore Guerra

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simplylife.canalblog.com/
 
beur blanc rouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Mer Rouge vue d'en bas
» Rouge Artist Intense Make Up For Ever
» Chapon de pintade fermier Label Rouge aux figues et au Musca
» La pub de la Croix-Rouge
» rouge à lèvres sur peau noire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Femmes en action :: Culture et littérature :: Arts-
Sauter vers: