Femmes en action

Forum pour femmes modernes et actives de toutes origines et cultures
 
AccueilCalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Femmes battues : sujet tabou ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Simply
Collaboratrice
avatar

Nombre de messages : 5887
Age : 45
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Femmes battues : sujet tabou ?   Ven 6 Avr - 10:20

« Si un seul black , un seul beur ou un seul juif mourait, la France serait à feu et à sang. Ici, une femme meurt tous les quatre jours et on s’en fout, aucun parti politique ne fait rien » tel est le cri de guerre extrait du court métrage de Coline Serreau.

Une question s’impose. A quand la diffusion de ce court métrage? Mesdames, la télé vous tourne le dos et pour cause « sujet tabou. Cela n’est pas [le] problème » de France Télévisions, TF1, Canal+ et M6 qui ont dit non à la diffusion des dix courts-métrages d’Emmanuelle Millet contre les violences conjugales.

Une femme meurt de violences conjugales tous les quatre jours… Non, ce n’est ni dans un pays en guerre ni dans un État où la discrimination sexiste est inscrite dans la constitution, c’est en France, pays où l’égalité entre hommes et femmes est officiellement reconnue par la loi.

Valérie, 22 ans, est couchée sur un lit d’hôpital depuis plus de deux mois. Une grande partie de son corps est brûlée au troisième degré. Son petit ami,Vincent, 27 ans, trouvait qu’elle fréquentait trop les garçons d’un quartier situé à la banlieue de Strasbourg. Alors, il l’a brûlée. Une histoire qui nous rappelle celle de Sohane, 17 ans, morte brûlée vive en 2002 et Shéhérazade, 18 ans, qui a échappée à la mort après avoir été aspergée d’essence et enflammée par son petit ami en Novembre 2005.

Ces violences ne touchent pas seulement les femmes de banlieues ou de quartiers défavorisés, la mort de Marie Trintignant lors de l’été 2003 montre bien que même dans les milieux aisés, cultivés et «progressistes », la violence des hommes contre les femmes sévit et assassine.

Apres le sida, le racisme et les mines antipersonnel, c’est la quatrième fois que le cinéma français se mobilise camera au poing. Révoltée par la mort de Marie Trintignant, Emmanuelle Millet a tout de même obtenu les soutiens d’un producteur, de la chaîne ARTE, du ministère de la Cohésion sociale et de la Parité, de celui de l’Intérieur, ainsi que du distributeur Bac Films, qui, avec ses producteurs indépendants, prendra en charge, début avril, une diffusion dans les salles accompagnée du numéro d’urgence 3919.

Combien d’années avons nous attendu et combien de femmes battues sont décédées avant que les autorités et les associations ne brisent la loi du silence? Parlons-nous du même pays qui prône les femmes carriéristes, les femmes politiques et celles qui sont à la tête de multinationales? Les faits sont réels et le constat est alarmant: une femme sur dix en France et une femme sur trois qui se présente aux urgences déclare avoir été victime de violence conjugale.

Au niveau international, 1 femme sur 5 est victime de violences conjugales. Et le chiffre de mortalité des femmes dans ce cas, est supérieur à celui causé par le cancer et la peste.

La première chose à faire quand une femme est battue est d’en parler. Les medias français tentent d’intensifier la communication pour que les femmes puissent se livrer. Mais,dans certains pays et certaines cultures, certaines femmes ne peuvent se livrer à leurs familles et se retranchent dans leur silence par peur ou par culpabilité. Leurs témoignages sont souvent dévalorisés face à la « supériorité » de la place du mari et du père dans la famille. L’oppression des femmes touche tous les pays et toutes les cultures, elle est encouragée par toutes les religions. Dans certains pays dominés par les traditions et la religion , la femme est réduite à un rôle de génitrice et de femme au foyer. Ses violences sont, dans la plupart des cas, inaperçues par ses proches et son entourage et les associations se font très rare.

Pour certaines femmes, les conséquences de leurs « plaintes » seraient plus graves que leurs violences. Pour préserver leur foyer et leur famille, elles préfèrent, souvent, vivre dans la peur et la soumission.

Les violences et l’oppression que subissent des êtres humains, uniquement parce qu’elles sont nées femmes, sont tout aussi intolérables que les discriminations et violences que peuvent subir des êtres humains uniquement parce qu’ils sont nés noirs, arabes, juifs ou tziganes.

La violence conjugale concerne toutes les classes sociales, les cultures, les religions ou les ethnies. Elle n’est plus considérée comme un phénomène de société mais comme un problème de santé publique. Faut agir !Ne laissons pas les chiffres enterrer nos vies.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simplylife.canalblog.com/
Elisa
Grande Femme en Action
avatar

Nombre de messages : 1366
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: Femmes battues : sujet tabou ?   Ven 6 Avr - 11:15

la violence conjugale est effectivement partout, riches ou pauvres. Le cas de marie trintignant je ne le mettrais pas en avant pour ma part car c'est un peu spéciale quand même. Ils buvaient et se droguaient tous les deux.... en plus son frère était présent et n'a soit disant rien vu... bref pour moi bizarre et on en parle parce que c'est marie trintignant...

On entend toujours dire qu'il faut en parler... mais pour certaines femmes c'est très difficile; il y a la peur, la honte, surtout la honte, pas facile de dire aux gens "mon mari me frappe" "oh vous avez un bleu ici !" Réponse "c'est mon mari qui m'a frappé" je ne pense pas que ça doit être facile. De plus aller voir un médecin, la police et là tout dépend comment elles sont reçues... bref il faut éradiquer ce fléau qu'on se complait à attribuer et à dénoncer chez les autres mais pourtant chez nous on ferme délibérement les yeux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simply
Collaboratrice
avatar

Nombre de messages : 5887
Age : 45
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Femmes battues : sujet tabou ?   Ven 6 Avr - 12:14

Au contraire Elisa la france ne feme les yeux sur ce fléau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simplylife.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Femmes battues : sujet tabou ?   Ven 6 Avr - 13:15

Pour ma part, je dirais que c'est un sujet tabou lorsqu'ils s'agit de mettre au grand jour les violences conjugales qui ont lieu dans des pays occidentaux, dans des milieux d'origine européenne, avec parfois, souvent, une tendance non négligeable dans des milieux aisés.

C'est bcp plus simple, plus "naturel", plus logique de dénoncer à la une des journaux, des médias, des violences faites aux femmes, lorsqu'elles ont lieu dans des milieux plus ou moins défavorisés et d'origine maghrébine. Regardez le battage qu'on a fait pour Sohane et Shéhérazade !

La violence à l'égard des femmes existe partout, mais c'est tellement plus simple de vouloir la cantonner à une certaine catégorie de personnes. On en revient toujours à la même chose .....
Revenir en haut Aller en bas
Simply
Collaboratrice
avatar

Nombre de messages : 5887
Age : 45
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Femmes battues : sujet tabou ?   Ven 6 Avr - 13:36

Lorsque je dis qu'en france c'est moin tabou !
j'englobe les femmes de toutes origines et de tout horizons.
Je parlais de la France par rapport à d'autres pays comme il est dit dans le texte.
Et puis pour Sohanne je suis désolée mais ç'était un acte barbare.
Fait par un taré mental
qui à mon sens n'a rien avoir avec la vilolence conjugal de Mr tout le monde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simplylife.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Femmes battues : sujet tabou ?   Ven 6 Avr - 17:25

Je suis totalement d'accord avec toi Simply. L'acte dont a été victime Sohane était complètement fou, l'oeuvre d'un malade mental. Pourquoi, dès lors, cette médiatisation à outrance sur les banlieues et les jeunes qui y vivent ? On a fait un amalgame avec ce fait divers tragique qui n'avait pas lieu d'être. La banlieue, les jeunes qui y vivent ne passent pas leur temps à brûler les jeunes filles qui refusent leurs avances ....

Ainsi, la mère qui a tué ses 3 bébés dernièrement, c'est aussi un fait divers tragique, barbare, odieux. Il a été traité de cette façon, comme il se devait de l'être. Les médias savent très bien faire la part des choses, mais seulement quand ça les arrange et selon ce que l'on attend d'eux ....
Revenir en haut Aller en bas
Elisa
Grande Femme en Action
avatar

Nombre de messages : 1366
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: Femmes battues : sujet tabou ?   Sam 7 Avr - 16:22

simply là je ne suis pas tout à fait d'accord quand tu dis que ça ne fait pas parti de la violence conjugale. Dans ce cas précis non mais ça peut l'être. j'ai connu qq'1 qui était régulièrement brulée par son mari avec un fer à repasser et une autre à qui on lançait des casseroles d'eau bouillante sur elle !!!!! Des arrêts médicaux, des explications abracadabrantes à chaque fois...
Les actes de fous il en existe partout mais je suis d'accord avec ambre pour dire qu'on les mets beaucoup plus en avant quand il s'agit de maghrebins ou de gens d'afrique noire.

En france si on ferme le plus souvent les yeux et même parfois les voisins ricanent des scènes de ménage du dessus ou du dessous, des yeux au beur noire de l'épouse et j'en passe et des meilleures...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 31682
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Femmes battues : sujet tabou ?   Jeu 26 Juil - 13:15


_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Femmes battues : sujet tabou ?   Ven 27 Juil - 12:13

bière moi je connais une fille française très naive qui est mariée à un algérois et qui se fait martyrisé par celui ci et qui à cause de lui a fait 2 fausses couches et elle a peur de porter plainte car il la menacer de mort.
Elle vient d'avoir une fille et pendant sa grossesse il la tapait ossi et l'enferme à la maison.

Je trouve sa scandaleux cette vie de chien, je lui ai conseillé de ne pa faire d'enfant mais elle croyait qu'avec un bébé il lui laisserait plus de liberté (c grave).Je ne l'ai pas revue depuis mais je suppose qu'elle est toujours dans la mm galère.

Il y a certains hommes qui n'hésitent pas à tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Nedjma
Admin
avatar

Nombre de messages : 31682
Age : 63
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Femmes battues : sujet tabou ?   Lun 31 Déc - 14:13

Violence conjugale: Bilan 2007
_____________________________________________________________

36 femmes et 8 hommes morts en 2007

La violence conjugale, ce mal si méconnu…

Trente-six femmes et huit hommes sont morts en 2007 du fait de la violence conjugale, selon des statistiques évoquées au cours d’un débat organisé hier au centre hospitalo-universitaire (CHU) de Constantine par l’unité de psychologie de l’établissement.

Une communication présentée lors de cette rencontre fait état, par ailleurs, de 330 femmes qui se sont adressées cette année au service de médecine légale du CHU de Constantine, pour expertise, à la suite de violences conjugales. C’est dire, a estimé un praticien participant, « combien ce problème est sensible ». « Resté longtemps tabou, il commence à s’imposer comme une question cruciale qu’il importe de prendre à bras-le-corps. » La rencontre, qui a essayé de répertorier les causes et les symptômes annonciateurs de la violence conjugale, notamment envers la femme, a surtout eu le mérite, selon l’APS qui a rapporté l’information, de provoquer un débat, même restreint, sur ce sujet épineux. Des intervenants ont d’ailleurs suggéré de sortir ce genre de débats des cercles restreints des « convaincus » pour y convier des citoyens et des acteurs sociaux afin de sensibiliser la société de manière générale et les décideurs en particulier à ce mal social. Un phénomène qui, a-t-on encore souligné au cours de cette rencontre, devient d’autant plus critique que les médiateurs sociaux traditionnels, représentés par les sages de la grande famille, ont perdu leur rôle à la faveur de la naissance de la famille nucléaire, sans être remplacés par des formes modernes de médiation comme les cellules d’aide aux couples en difficulté et autres structures similaires. A signaler, par ailleurs, qu’une réflexion sur le principe de pénaliser les violences conjugales est actuellement engagée au plus haut niveau de l’Etat, dans le but de réduire les proportions atteintes par le phénomène. C’est ce qui était déjà ressorti des débats des deux journées du premier atelier local, tenu à Alger, en juillet 2006, sur la violence contre les femmes, organisé lundi et mardi à Alger par l’association Femmes en communication, avec l’aide du programme Karama (dignité), une ONG qui relève du mouvement international V-Day, créée en 1998 pour faire cesser la violence pratiquée contre les femmes et les jeunes filles. Le programme Karama œuvre pour établir des contacts entres les femmes arabes en faveur de la mise en place de réseaux nationaux, et sa première initiative fut la création d’un centre en Egypte dans l’attente de s’établir en Jordanie, au Liban, en Syrie, en Algérie, au Maroc, au Soudan et en Tunisie. Lors des travaux, les participantes ont abordé la violence sous toutes ses formes.

Aniss Z.

El watan

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
vieux schnock

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Femmes battues : sujet tabou ?   Lun 31 Déc - 16:05

Ambre a écrit:
Je suis totalement d'accord avec toi Simply. L'acte dont a été victime Sohane était complètement fou, l'oeuvre d'un malade mental. Pourquoi, dès lors, cette médiatisation à outrance sur les banlieues et les jeunes qui y vivent ? On a fait un amalgame avec ce fait divers tragique qui n'avait pas lieu d'être. La banlieue, les jeunes qui y vivent ne passent pas leur temps à brûler les jeunes filles qui refusent leurs avances ....

Ainsi, la mère qui a tué ses 3 bébés dernièrement, c'est aussi un fait divers tragique, barbare, odieux. Il a été traité de cette façon, comme il se devait de l'être. Les médias savent très bien faire la part des choses, mais seulement quand ça les arrange et selon ce que l'on attend d'eux ....

si Ambre, il yavait un lien avec la "banlieue" et les "citées", les garçons du quartier, considèrent tous sohane responsable de ce qui lui est arrivé!! et le garçon ayant agit "normalement"!!!

je pense que tu n'as pas concidéré cet aspect là!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vieux schnock

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Femmes battues : sujet tabou ?   Lun 31 Déc - 16:09

ai-je bien lu?

Citation :

A signaler, par ailleurs, qu’une réflexion sur le principe de pénaliser les violences conjugales est actuellement engagée au plus haut niveau de l’Etat, dans le but de réduire les proportions atteintes par le phénomène. C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Femmes battues : sujet tabou ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Femmes battues : sujet tabou ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Femmes battues : sujet tabou ?
» au nom des femmes battues de tatiana laurens
» Femmes battues/humiliées... Trouver le courage de s'en sortir
» Essonne - Femme battue mise a la rue par la gendarmerie .
» 166 femmes battues sont mortes sous les coups en 2007!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Femmes en action :: Femmes d'action :: Traditions, sexualité et histoire du Maghreb et du Monde-
Sauter vers: