Femmes en action

Forum pour femmes modernes et actives de toutes origines et cultures
 
AccueilCalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aimé Césaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nedjma
Admin


Nombre de messages : 28082
Age : 62
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Aimé Césaire   Mar 15 Avr - 17:35

Entre la vie et la mort

L’île de la Martinique est plongée dans une profonde inquiétude suite à l’hospitalisation du géant de la littérature francophone Aimé Césaire à cause de complications cardiaques.


L’écrivain a été admis à l’hôpital de Fort-de-France vendredi dernier à l’âge de 94 ans. Son état est jugé « stable », mais très « préoccupant », selon l’avis de ses médecins. En France, le président Sarkozy, qui se prépare à se rendre en Martinique en cas de décès du poète, a indiqué que Paris organiserait des funérailles nationales pour rendre hommage à l’un des pères de la littérature dite de la « négritude ». Né dans une famille nombreuse et modeste en 1913, Aimé Césaire a longtemps été le compagnon de l’autre monument de la littérature francophone, le Sénégalais Léopold Sédar Senghor avec qui il a lutté contre le colonialisme, le racisme et la bêtise humaine. Au lycée français de la Martinique, il crée l’Etudiant noir, un journal qui lui sert de tribune pour élever la voix contre les injustices faites aux Antillais et aux Africains. Humaniste et à l’écoute des causes justes, il n’a cependant jamais revendiqué l’indépendance totale de la Martinique, mais a toujours plaidé pour une large autonomie administrative de l’île. Aimé Césaire s’est toujours élevé contre ceux qui pensent que l’homme noir est un être passif et incapable de prendre son destin en main et de laisser son empreinte dans le monde comme le fait l’homme blanc. Il a combattu le fatalisme et refusé les honneurs et les flashes médiatiques. En 1935, juste après son admission à l’Ecole nationale supérieure (ENS), il publie Les Cahiers d’un retour au pays natal qui sera suivi par un recueil de poésie de haute volée Les armes miraculeuses qui lui ouvre une voie royale dans le monde de la littérature universelle. Ecrivain et homme politique, Aimé Césaire a toujours manié aussi bien la plume que la parole. Sous la bannière du parti communiste français (PCF), il devient en 1945 maire puis député de Fort-de-France avant de créer son propre parti le parti progressiste martiniquais (PPM). Son objectif : combattre toujours et fort l’extrémisme et le colonialisme et soutenir le principe de l’autodétermination de tous les pays se trouvant sous le joug colonial. En 2005, il met fin à sa carrière de politicien de gauche suite à une succession de problèmes de santé. Entre les bancs de l’Assemblée et les planches du théâtre, il n’y avait qu’un pas à franchir pour Aimé Césaire. C’est d’ailleurs par amour du théâtre qu’il écrit en 1963 La Tragédie du roi Christophe, qui eut un grand succès en Europe et dans le monde. Il enchaîne sans attendre avec Une saison au Congo et La Tempête. Son Discours sur le colonialisme, publié dans les années cinquante sur les ravages du colonialisme a connu un succès retentissant. L’essai a été édité six fois et traduit dans une dizaine de langues. En Afrique, Aimé Césaire est adulé par les jeunes. Ils voient en lui le gardien d’une identité partagée et le défenseur d’une vie basée sur la dignité et le respect entre l’ensemble des peuples de la planète. Philosophe, humble, clairvoyant, anticolonial et génie littéraire et théâtral, Aimé Césaire, s’il venait à quitter ce monde, laissera un trésor intellectuel inestimable pour l’humanité et les générations futures. Une plume acérée et insaisissable au service de l’éternité…

Yacine Farah
El watan

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
 
Aimé Césaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Le NP mal aimé"
» Le jour où je me suis aimé pour vrai
» Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde,
» livre - Aimé - Autour de la fausse couche
» Les livres que vous avez aimés!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Femmes en action :: Culture et littérature :: Littérature-
Sauter vers: