Femmes en action

Forum pour femmes modernes et actives de toutes origines et cultures
 
AccueilCalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Espèces en voie de disparition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nedjma
Admin


Nombre de messages : 28082
Age : 62
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Espèces en voie de disparition   Mer 23 Jan - 13:20

Le cri d’alarme du chardonneret
Il ne s’élèvera jamais assez haut notre chardonneret pour échapper à la main vandale de l’homme.


Prisé déjà sous la dynastie omeyyade en Syrie, le chardonneret a conquis les cœurs quand les hommes conquéraient les Etats. Les croisades ont permis au chardonneret d’accroître sa malheureuse renommée de chanteur hors pair instruite par le biais d’élevage toujours plus important. Aujourd’hui, nous sommes bien loin des croisades mais l’engouement attaché à l’espèce n’a fait que s’accentuer, mettant en péril sa survie en Algérie.

La danse du chardonneret

Le chardonneret est un oiseau de petite taille, entre 20 et 25 cm d’envergure, aux couleurs chatoyantes. L’adulte est paré de rouge écarlate, entouré de blanc et de noir, le dos et les flancs sont bruns et la queue est noire avec des taches blanches et le croupion est blanc. Quant aux ailes sont noires traversées par une grande bande d’un jaune vif. Le dimorphisme sexuel est peu marqué et seul le plumage rouge de la face qui passe derrière les yeux permet de distinguer le mâle de la femelle. Hormis sa parure qui aguiche, le chardonneret a la particularité d’avoir un caractère bien trempé : il est sociable et à la fois très farouche, surtout à la saison des nids. En effet, à la période nuptiale, les mâles n’hésitent pas à se disputer ou à s’en prendre à l’élue de leur cœur. Et si leurs cris gutturaux laissent coi quant à leurs intentions, il suffit de les voir bomber du torse et étirer une aile ou la queue pour comprendre qu’il s’agit là de leur technique de séduction. La femelle, « très à l’écoute », se dandine à gauche et à droite en attendant que monsieur lui fasse la becter… pour un apport de nourriture. Les préliminaires terminés, leurs danses finiront par la ponte de 4 à 6 œufs qui mesureront environ 20 x 14 mm. Tout cela deux à trois fois par an. Un réseau installé, depuis peu en Algérie, permet de répondre à une forte demande française et belge de chardonneret. Et pour cause, le chardonneret a de grandes facultés à assimiler tous les répertoires de ramage, et leur virilité dans la fécondation des canaris de race est particulièrement appréciée. A tel point qu’aujourd’hui, il est classé parmi les espèces en danger. Un danger qui se mesure déjà en Europe puisque leur population a considérablement diminué, pour avoisiner les 23 à 57 millions d’individus. D’abord, l’usage extensif de pesticides à appauvri les ressources alimentaires du chardonneret qui trouve donc de moins en moins de graines. Et puis, s’agissant d’un ornement apprécié depuis le début du XXe siècle, le chardonneret a été capturé à grande échelle. En Algérie, il est possible d’ajouter à la liste des menaces, son braconnage excessif pour des raisons mercantiles. Un commerce mené par des éleveurs, mais surtout par des chasseurs peu scrupuleux qui piègent les oiseaux à la glu ou les attrapent avec des filets. Le chardonneret blanc coûte 10 000 euros. Le chardonneret classique peut coûter entre 500 et 50 000 DA. Le chardonneret a pratiquement disparu de la région est du pays qui est pourtant sa région privilégiée. Pratiquement inexistant d’Est en Ouest, c’est au Maroc que la filière a poussé les frontières et capture donc le chardonneret pour le revendre sur les étals du marché de Boumaâti à El Harrach. A la barbe des autorités qui ont pourtant interdit la détention, le transport et la vente du chardonneret. Une loi non appliquée qui n’aura même pas dissuadé les chasseurs de limiter leurs activités mercantiles.

Zineb A. Maiche
El watan

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Nedjma
Admin


Nombre de messages : 28082
Age : 62
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Espèces en voie de disparition   Mer 23 Jan - 13:23

L’invité de la semaine…
« L’engouement est national »

Tarik Ladjouze est vétérinaire spécialiste en médecine interne et chirurgie des animaux de compagnie et des nouveaux animaux de compagnie (NAC). Il s’intéresse à la faune sauvage et anime une émission à la Chaîne III. Il tient à sensibiliser sur le sujet de la faune sauvage et le chardonneret, car l’espèce est en voie de disparition.

Quels sont les risques pour le chardonneret ?
Il risque de disparaître et cela est principalement dû à la surchasse. Il est très apprécié des Algériens, même si au début cela ne concernait que certaines régions comme Alger, Annaba puis Béjaïa. Le chardonneret, qui fait partie de la famille des fringillidés, apporte la joie de vivre dans une maison. Il sautille, s’accroche aux barreaux et gesticule dans tous les sens pour manger. Son comportement a contribué à créer un réel engouement national autour de lui et aujourd’hui, malheureusement, il est chassé partout sur le territoire national.
Les techniques de chasse ne sont pas respectueuses du volatile…
D’abord, il faut savoir que ce qui a mis le chardonneret en péril, ce n’est pas le fait de quelques amateurs qui les attrapent, mais, surtout, tout le commerce qui s’est créé autour du chardonneret. Les techniques comme le filet ont mis en péril cette espèce depuis 15 ou 20 ans.
A combien est estimée sa population ?
Je ne sais pas. Mais à titre indicatif, je peux vous dire qu’à Birkhadem j’en avais dans mon jardin… il y a 15 ans. Aujourd’hui, je dois monter sur le massif blidéen, dans un endroit très haut perché, pour pouvoir distinguer un ou deux individus. A Sétif, il y a 15 ans, il en existait des centaines de milliers. Aujourd’hui, il faut aller à 70 km de Sétif pour en apercevoir un ou deux.
N’est-il pas protégé juridiquement ?
Si, au même titre que toutes les espèces sauvages, mais la loi qui interdit la détention, la vente et le transport du chardonneret n’est pas appliquée.
Est-ce parce qu’elle est trop restrictive ?
En effet, il est illusoire de vouloir sanctionner quelqu’un qui possède un chardonneret. La loi aurait dû viser sa capture, sa vente et son transport. D’ailleurs, il suffit d’aller aux marchés d’El Harrach, de Chéraga, de Ouled Fayet, de Birkhadem pour trouver des chardonnerets en grand nombre. Et c’est sans compter sur les animaliers. Aujourd’hui, il existe une filière qui va s’approvisionner au Maroc pour venir les revendre dans ces marchés. Les gendarmes ont déjà procédé à des saisies sur les axes routiers avec des transporteurs peu scrupuleux et qui en détenaient entre 200 et 600.
Les conditions de transports ne sont pas des plus favorables…
Les chardonnerets sont entassés dans des cartons avec un filet dessus. Comme c’est une espèce particulièrement sensible au stress, ils arrivent malades et meurent très souvent chez l’acquéreur. On peut dire approximativement qu’entre 100 sujets capturés et transportés, seuls une dizaine survivent. C’est un vrai génocide d’oiseau
Quelles solutions préconisez-vous ?
Il faudrait sanctionner et interdire la vente de chardonnerets dans les marchés et les animaliers. Ensuite, il faut savoir que l’élevage de chardonnerets est possible en volière, car tout le monde pense qu’il ne se reproduit pas en captivité. En réalité, il faut réunir certaines conditions. Et d’ailleurs, j’envisage de faire de la reproduction de chardonneret.

Zineb A. Maiche
El watan

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Nedjma
Admin


Nombre de messages : 28082
Age : 62
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Espèces en voie de disparition   Mer 23 Jan - 13:24

Feu vert
Chante, chardonneret, chante…
Militons pour le CD, le DVD, la cassette, le format MP3 ou le vinyle s’il le faut. Des moyens peu coûteux, écologiques et économiques pour écouter… le chant merveilleux du chardonneret. L’espèce volatile, qui devait son nom au fait qu’elle aimait à se percher sur les chardons, pourra bientôt retourner casaque et s’appeler « cagolet » ou « perchoret », pour désigner son nouveau gîte, version 2008. Il est bien l’argument, selon lequel le chardonneret est apprécié, capturé, chassé, et « industrialisé » pour ses énormes capacités de ramage. Des capacités que l’animal offre pour l’oreille attentive au début et habituée, par la suite, à une seule et unique personne. L’ère des promenades en forêt permettant l’écoute des ces oiseaux enchanteurs n’est plus de mise et a laissé place à la promenade dans l’appartement sans perdre de l’aura que peut provoquer le magicien de ces cieux, puisqu’une jolie cage dorée remplacera la plus haute des ses branches, ou jadis il allait chanter. Militons donc également pour un retour aux origines, un retour à la forêt. Reconnaître le chant du pinson de celui du chardonneret, accueillir ce chant comme une bénédiction et repartir empli de l’émotion que le chardonneret a témoignée à sa muse. Et s’il l’on veut immortaliser l’événement : le caméscope qui est un outil confortable et écolo. Les temps modernes qui auront permis que l’exploitation par l’homme de l’animal atteigne son paroxysme ne doivent pas donner l’illusion que les choses sont duplicables à souhait. C’est l’ère du tout jetable, du tout zapping et du je ne sais quoi. On en arrive dans la rubrique environnement à parler comme des centenaires en disant « en mon temps, en ce temps-là ». Ben oui, en ce temps-là les chardonnerets pouvaient choisir leur auditoire et offrir leur musique comme un don. Pour ma génération, il faut presque l’imaginer.

Zineb A. Maiche

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
momolulu
SuperFemme en action


Nombre de messages : 16399
Age : 62
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Espèces en voie de disparition   Dim 16 Mar - 15:03

Nedjma, je suis désolé mais je n'avais pas vu tes résumés!!! :study:
J'aime beaucoup le chardonneret, mais son chant est beau que si il est en liberté dans nos forêts!!! Pourquoi vouloir l'enfermer!!! :026:
C'est vrai qu'il se fait rare aussi chez nous!!servi
Je te donne un lien pour écouter le chardonneret et d'autres oiseaux si tu veux!!! énervé


http://www.randonneur.net/pages/divers/sons.php

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Espèces en voie de disparition   Aujourd'hui à 9:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Espèces en voie de disparition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Espèces en voie de disparition
» les hippocampes en voie de disparition...
» Les baleines en voie de disparition
» Félins en voix de disparition
» Voici un bébé Pangolin ,une espéce en voie de disparition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Femmes en action :: Santé, beauté, nature :: Nature et environnement-
Sauter vers: