Femmes en action

Forum pour femmes modernes et actives de toutes origines et cultures
 
AccueilCalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bricolage, jardin et plantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nedjma
Admin


Nombre de messages : 28082
Age : 62
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Bricolage, jardin et plantes   Lun 26 Nov - 20:27

Vous ne me verrez pas beaucoup ici, parce que j'ai deux mains gauches, mais je pense que beaucoup seront intéressé(e)s

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Simply
Collaboratrice


Nombre de messages : 5885
Age : 44
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Bricolage, jardin et plantes   Lun 26 Nov - 20:47

si mon mari était menbre du forum ! il ferait fonctionner cette rubrique ! Paperasse

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simplylife.canalblog.com/
Nedjma
Admin


Nombre de messages : 28082
Age : 62
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Bricolage, jardin et plantes   Lun 26 Nov - 20:52

Ben inscris-le, Simply!
Il fera une bon team avec Momolulu

_________________
On ne naît pas femme, on le devient (Simone de Beauvoir)


http://manar-buchladen.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nedjma.canalblog.com/
Elisa
Grande Femme en Action


Nombre de messages : 1366
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: Bricolage, jardin et plantes   Mar 27 Nov - 7:40

J'ai assez la main verte concernant les plantes d'appartement, je sais pas pourquoi mais elles poussent toujours très bien...
Mon mari aimerait s'acheter un bonzai mais le soucis c'est qu'on n'y connait rien alors simply si tu peux arracher et infors à ton mari... on est preneurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simply
Collaboratrice


Nombre de messages : 5885
Age : 44
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Bricolage, jardin et plantes   Mar 27 Nov - 9:41

Elisa on a pas de bonzai à la maison !
mais plutôt des oliviers et des palmiers et des arbres fruitiers en Espagne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simplylife.canalblog.com/
momolulu
SuperFemme en action


Nombre de messages : 16399
Age : 62
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Bricolage, jardin et plantes   Mar 27 Nov - 9:54

Moi je jardine souvent et je bricole pas mal, car c'est mon moment de détente!!! énervé
J'ai pas mal de plantes vertes, on peut dire que j'ai la main verte, mais pour ce qui est du bonsaï, que j'aime beaucoup, j'en suis à mon 3 ème, je les garde longtemps et dès que je met le chauffage plus de bonsaï!!! Je le met dehors au fumier!!! :026:
J'ai un citronnier de 25 ans à peu près, que mon père avait fait avec un pépin de citron. Je le rentre tous les hivers et je le taille tous les ans mais je n'arrive pas avoir de fruits!!! :055:
Pour le jardinage, je suis assez contente, sauf losque mon mari met ses poules en liberté comme ces jours-ci!!! Elles me déterrent tout!!! Elles sont gentilles pour les oeufs qu'elles nous donnent, mais pas pour mon jardin!!!!! :026:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa
Grande Femme en Action


Nombre de messages : 1366
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: Bricolage, jardin et plantes   Mar 27 Nov - 12:46

ah oui ? les bonzais craignent la chaleur à ce point ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
momolulu
SuperFemme en action


Nombre de messages : 16399
Age : 62
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Bricolage, jardin et plantes   Mar 27 Nov - 13:53

Oui, Elisa, mais surtout la sécheresse, il faut les asperger tous les jours et leur garder l'air humide!!! énervé
Pour le tailler je le faisais moi-même, mais le premier bonsaï, que j'ai eu je suis retourné au magasin où mes enfants l'avaient achetés, pour le faire tailler. :007:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanine
Femme en action


Nombre de messages : 546
Localisation : Est de l'Algérie
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Bricolage, jardin et plantes   Mar 27 Nov - 21:48

exportés au Japon sous les Song.

La légende raconte qu'un certain Jian Feng détenait le pouvoir magique de réduire les paysages.
Ton Gen Ming (364 427), poète et haut fonctionnaire écrivit le premier traité connu de culture et d'entretient des arbres miniatures.
Ils furent introduits au Japon entre le 12 et le 13e siècle par les Bouddhistes et étaient offerts en cadeaux par les ambassadeurs chinois à l'Empereur du Japon.
Mais ce fut un lettré chinois du nom de Chu Shun Sui qui, fuyant l'invasion mandchoue en 1644 et réfugié au Japon, les fit connaître et créa la première Ecole (Ryu).

Les Bonsai se répandirent alors et devinrent spécifiquement japonais.
Cette première école donna, par la suite, naissance à de multiples styles dont les principaux sont : Shokkan ; Moyogi ; Rankan ; Rukinagashi ; Hokidashi ; Ikadarushi; Karudasai ; Han Kenrai ; Nagari ; Ishitzuki ; Seikikoju ; Yoseike ; Shidare...

La tradition la plus classique comme les écoles les plus progressives se côtoient désormais.

Mais les Bonsai chinois, les Penjing (littéralement racines en pot) ou Punsai, littéralement "arbre"(Pen ou Bon) "coupe" (Sai), donc "arbre poussant dans une coupe" existent toujours et sont, généralement, mieux adaptés aux habitudes occidentales que leurs homologues japonais.



L'éternel dilemne entre la Chine et le Japon

En règle générale les Bonsai japonais vivent et poussent dans un récipient ne contenant que peu de terre.
Ils nécessitent donc des soins permanents.
Ils ne résistent pas, ou très mal, à un oubli d'arrosage et sont plus sensibles aux maladies transmises par les champignons ou aux attaques des insectes.
Les authentiques Bonsai japonais sont, de plus, fort travaillés (coupes multiples, soutient de fils de métal...) afin de correspondre à des critères esthètiques précis.

Les Penjing (Pun Ching ou Punsai) chinois disposent de pots plus profonds et permettant une autonomie plus grande.
Ils sont généralement moins "travaillés" que leurs homologues nippons et adoptent donc des formes moins élaborées mais plus naturelles (Ziran ou Tseujan).
Il existe également, il faut bien l'admettre, des arbres miniatures destinés uniquement à être vendus et qui survivent tant bien que mal.
Ils ne sont pas destinés à vieillir mais à satisfaire une mode de plus en plus populaire. Leur vie n'excède généralement pas deux ans, sauf si ils sont placés entre des mains expertes.
Il convient donc soit d'acquérir un vrai Bonsai ou Penjing chez un spécialiste compétent soit de le produire soi-même à partir d'un arbre que vous aurez choisi dans la nature. Ceci en respectant, bien évidemment, l'environnement.


Choisir entre art, passion ou loisir !
Comme tout Art Japonais qui se respecte, la création, la culture, l'entretien des " Bonsaï " nécessite des années d'apprentissage et de pratique avant d'en espérer la maîtrise.
Au même titre que l'arrangement floral " Ikebana " ou que la cérémonie du thé
" Cha Do " ou " Cha No Yu " ; que la calligraphie ou les Arts Martiaux, il n'existe, dans le cadre classique, que fort peu de marge pour l'improvisation ou l'à peu près.
Cela explique de nombreuses déconvenues pour le non-initié ou simplement pour celui, ou celle, qui, à la suite d'un achat d'impulsion ou d'un cadeau, n'a pas envie de passer dix ans de sa vie à tenter d'entretenir un arbrisseau malingre.
Les puristes hurleront au scandale, ainsi, certainement, que certains pourvoyeurs de ces fameux arbres miniatures qui oublient, le plus souvent, d'informer leur clientèle des contraintes occasionnées par la présence d'un ou de plusieurs " Bonsaï " en appartement.
Il est en effet facile de comprendre que lorsque le " Bonsaï " offert par la tante Germaine vient de passer de vie à trépas après une existence difficultueuse, un achat de remplacement s'impose la veille de sa visite.
Si cela ne se produit que deux fois dans l'année c'est déjà une petite rente assurée pour le vendeur indélicat.

Et demandent des soins intensifs
A la fin de la lecture de l'ouvrage, vous comprenez, enfin, qu'un malheureux " Bonsaï " vous demandera à peu près autant d'entretien qu'un caniche royal ou qu'une portée d'angoras.
Comme il est à peu près impossible à une personne normale possédant un travail et une famille de suivre la plupart des conseils prodigués par ces experts merveilleusement qualifiés que sont ces " Senseï " Japonais et leurs disciples, nous vous proposons une autre stratégie basée sur l'expérience vécue.


La première chose à faire lorsque vous achetez ou recevez un " Bonsaï " consistera donc à changer le pot " japonais " contre un pot " chinois ", donc plus profond.
Si le pot, qu'il serait plus juste de nommer plateau, d'origine mesure trois centimètres de haut il convient de prendre un pot de dix centimètres de profondeur.
Si ce plateau mesurait cinq centimètres un pot de quinze centimètres de profondeur conviendra.
Pour un plateau de sept centimètres, ce qui correspond déjà à un " Bonsaï " japonais conséquent il faudra compter un pot de vingt centimètres...et ainsi de suite.
Concernant le pot, il est bon de savoir qu'une poterie vernissée respirera moins bien qu'une poterie naturelle et aura tendance à s'échauffer en été surtout si votre "Bonsaï" séjourne en extérieur sur une terrasse ou un balcon.
Si vous vous intéressez aux antiquités chinoises, vous remarquerez que le vernis, la couverte, ne recouvre qu'une partie des poteries et que la base ce celles-ci, ainsi que le fond, sont laissées dans leur état naturel.
Cela est particulièrement vrai pour la majorité des vases Tang et Song ainsi que dans les plus récentes poteries de Canton.
Ce principe fut utilisé également dans les barbotines occidentales.
Le vernis ne retient pas l'humidité et favorise l'évaporation en surface, ce qui oblige à des arrosages plus fréquents.
Or, la majorité des " Bonsaï ", pour des motifs décoratifs sont vendus dans des plats totalement vernissés ce qui ajoute encore à l'entretient.
Lorsque vous changez de pot, vous éviterez ces inconvénients en choisissant une poterie naturelle qui, somme toute, sera aussi décorative qu'une mauvaise imitation asiatique destinée à l'exportation.
L'idéal est de trouver une poterie rouge finement poreuse.
Si cette poterie a déjà contenu une plante, n'hésitez pas à la nettoyer soigneusement à la brosse en chiendent afin d'éviter une éventuelle contamination par des parasites (acariens), des champignons microscopiques et autres algues et moisissures.
Apportez un complément de terre vivante : Concernant la terre, votre " Bonsaï " a presque été élevé " hors-sol " et vous est souvent livré dans un bloc presque rigide.
Il ne sera pas nécessaire de retirer toute cette terre auquel votre arbre s'est déjà habitué.
Il suffira de dégrossir en évitant de blesser racines et radicelles.

Et rempotez le plus à l'aise dans de la bonne terre.

Ensuite il suffira de le rempoter en l'état en apportant le complément de terre sous l'arbre et en recouvrant la terre d'origine d'un ou deux centimètres.
Cela permettra un échange entre l'ancienne et la nouvelle terre.
En règle générale, les conifères préfèrent une terre acide tandis que les arbres à feuilles caduques préfèrent une terre plus basique.
Il existe bien évidemment de multiples combinaisons idéales en fonction de la spécificité de l'arbre.
Ces combinaisons sont essentielles sinon vitales dans le cas d'un vrai " Bonsaï " japonais.
Elles le sont moins avec la méthode chinoise.
Dans ce dernier cas la terre de bruyère constituera la nourriture vive de l'arbre et il suffira de complémentariser avec de l'argile et du sable.
Pour les conifères compter une proportion d'argile pour trois proportions de sable et deux proportions de terre de bruyère.
Pour les arbres à feuille caduques compter trois proportions de terre de bruyère, deux proportions d'argile et une proportion de sable.
Il est préférable d'utiliser du sable de rivière soigneusement lavé.
Concernant l'argile, bien que vous puissiez utiliser de l'argile verte médicinale, il est préférable de trouver de l'argile concassée de 3 à 5 mm.
Dans tous les cas il est également possible d'utiliser un petit peu de tourbe blonde afin de maintenir l'humidité.
Un simple morceau de charbon de bois (charbon de bois pour barbecue) broyé et ajouté au mélange permettra un assainissement durable de la terre et apportera un complément d'azote et de soufre.

En aérant le fond du pot.

Le mélange étant effectué, disposez quelques cailloux plats ou tessons (tuile cassée...) dans le fond du pot après les avoir soigneusement lavés ainsi qu'un peu de sable de rivière.
Veillez à ce que le pot comporte, évidemment, un trou pour l'évacuation d'excès d'eau et l'aération.
Dans tous les cas, la terre doit demeurée aérée, légère et perméable.
Nourrissez convenablement votre " Bonsaï " : Bien que votre mélange de terre soit plus riche et plus nutritif que le support d'origine, votre petit arbre a besoin d'éléments nutritifs complémentaires.
Cet apport d'engrais doit s'effectuer du début de printemps à la fin de l'automne.
Bien que votre " Bonsaï " chinois ne soit pas adepte de la macrobiotique il est préférable de lui fournir des aliments naturels et d'éviter les engrais industriels chimiques pour plantes vertes.
En effet, la moindre erreur de dosage aurait des effets désastreux puisque votre arbre miniature est infiniment plus fragile et délicat qu'un vulgaire caoutchouc.

Nourrissez le avec des algues.

Chinois et Japonais, pour une fois, sont d'accord en ce qui concerne la poudre d'algues. Vous en trouverez dans certaines jardineries mais rien ne vous empêche d'en ramener quelques unes de vos vacances en bord de mer, de les faire sécher puis de les broyer finement au moulin électrique.

Une pincée dans l'eau d'arrosage chaque semaine, ceci pendant un mois, suffit amplement.
Il est également possible d'utiliser de la corne torréfiée en poudre dans les mêmes quantités.
Aussi incroyable que cela puisse paraître un excellent engrais d'été consiste à broyer une ou deux crevettes chinoises séchées dont il suffira d'épandre la poudre à même la terre avant arrosage.
Une dose pour tout l'été suffit amplement.
Un autre excellent engrais demeure la " colombine " ou fiente de pigeon séchée.
Pour de nombreux habitants de grandes villes cela ne devrait pas poser de problèmes quant à sa récolte.
La fiente séchée d'oiseau de mer est également souveraine pour traiter l'apathie de votre " Bonsaï ".
Il n'est évidemment pas utile d'en ramener des kilos de votre fin de semaine à la mer puisque une toute petite quantité suffit pour un sérieux coup de fouet.
Et n'oubliez pas de l'arroser régulièrement.

Abreuvez le régulièrement : Concernant l'arrosage le " Bonsaï " craint autant l'excès que ledéfaut.
Un excès d'arrosage favorise moisissures, champignons et parasites et entraîne vers le fond du peau les éléments nutritifs de votre terre.
Un défaut d'arrosage peut, bien évidemment, être fatal.
En aucun cas la terre ne doit ni être détrempée ni être trop sèche.
Une bonne moyenne consiste simplement à l'arroser une fois par semaine en hiver, deux à trois fois par semaine au printemps et en automne et une fois par jour en été.
Mieux vaut peu régulièrement que les chutes du Zambèse en catastrophe !

Et d'utiliser la technique ancestrale du moussage ou "mulchage".

En été, afin d'éviter l'évaporation il est souhaitable de recouvrir la terre d'une mousse saine que vous récupérerez en forêt.

IL sera possible de changer celle-ci si elle ne réussit pas à s'adapter.
Un bon truc consiste à glisser sous cette mousse quelques fragments de croûtes sèches de fromage qui permettront à votre mousse de mieux supporter son nouvel habitat.
Si vous ne disposez pas de mousse des bois, cela est moins décoratif certes, vous pouvez utiliser, à l'instar de la culture Bio du " mulch ".
IL s'agira tout simplement d'un peu de gazon coupé fin et séché que vous répandrez sur la terre sur une couche de 5mm à 1cm.
Cela évitera également l'évaporation et, lorsque vous arroserez, constituera un engrais très doux.
Si vous ne posséder pas de pelouse, il sera facile d'en récupérer dans un parc ou jardin municipal.
Cette technique vous permettra d'être plus souple sur l'arrosage.
Son seul inconvénient est qu'il est plus difficile de juger de l'humidité de la terre. Le " moussage " comme le " mulchage " ne dispense pas de l'arrosage !


Attention à la canicule même si votre Bonsai est un petit jeune !

En cas de grosse chaleur ou de canicule il convient de veiller à laisser les Bonsai à l'ombre et à les arroser plus fréquemment et, de temps en temps à utiliser un brumisateur.
Concernant l'eau d'arrosage, si l'eau de ville n'est pas trop chargée en chlore, elle est tout à fait suffisante. Mais, si vos " Bonsaï " sont fragiles n'hésitez pas à mettre cette eau en bouteille et à la laisser reposer un ou deux jours avant l'arrosage.
Vous pouvez utiliser de l'eau de pluie à condition que celle-ci ne soit pas trop polluée.
Il aime bien l'eau nitratée du robinet !

Par contre, l'eau à forte teneur en nitrates, si elle est déconseillée pour votre santé ne peut être que profitable à vos plantes et à plus forte raison à vos " Bonsaï ".
Il s'agit d'un engrais gratuit ou presque !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanine
Femme en action


Nombre de messages : 546
Localisation : Est de l'Algérie
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Bricolage, jardin et plantes   Mar 27 Nov - 21:52





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
khahina
SuperFemme en action


Nombre de messages : 2320
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Bricolage, jardin et plantes   Sam 1 Déc - 14:44

Moi je les fait en perles :lol:
C'est plus l'on que de les acheter mais plus simple d'entretien :lol:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bijoux-khahina.com
Simply
Collaboratrice


Nombre de messages : 5885
Age : 44
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Bricolage, jardin et plantes   Sam 1 Déc - 15:55



j´adore celui là !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simplylife.canalblog.com/
Hanine
Femme en action


Nombre de messages : 546
Localisation : Est de l'Algérie
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Bricolage, jardin et plantes   Sam 1 Déc - 22:38

Il est très beau,
Oui on ne dirait pas qu’il est vrai
C’est très mignon, moi aussi je les adore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bricolage, jardin et plantes   Aujourd'hui à 9:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Bricolage, jardin et plantes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bricolage, jardin et plantes
» Le coin Jardin, d'Intérieur ou d'Extérieur. Plantes, créations, passions, entretien, astuces....
» Des pneus dans le jardin
» Un jardin d'eau miniature
» Bricolage d'abeille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Femmes en action :: Ma maison, mon royaume :: Ma maison, mon royaume-
Sauter vers: